Ouvrir le menu principal

Gorge de Loup (métro de Lyon)

station du métro de Lyon
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gorge de Loup.

Gorge de Loup
MPL 85 à quai.
MPL 85 à quai.
Localisation
Pays Drapeau de la France France
Ville Lyon
Arrondissement 9e
Quartier Gorge de Loup
Adresse rue du sergent Michel-Berthet
Coordonnées
géographiques
45° 45′ 59″ nord, 4° 48′ 19″ est

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Gorge de Loup

Géolocalisation sur la carte : Lyon

(Voir situation sur carte : Lyon)
Gorge de Loup
Caractéristiques
Position par
rapport au sol
Souterraine
sur deux niveaux
Voies 2
Quais latéraux
Bouches 4
Accessibilité ascenseurs
Historique
Mise en service
Architecte(s) Charles Lambert
Bernard Chamussy
Gestion et exploitation
Propriétaire SYTRAL
Exploitant Keolis Lyon
Code de la station 82
Ligne(s) Métro de Lyon Ligne D
Correspondances
SNCF Tram-train de l'Ouest lyonnais
(gare de Lyon-Gorge-de-Loup)
Lignes majeures Bus en mode C Ligne C21 Ligne C24 Ligne C24E
Autres lignes Voir Intermodalité
Ligne Métro de Lyon Ligne D

Gorge de Loup est une station de métro française de la ligne D du métro de Lyon, située rue du sergent Michel-Berthet au croisement avec la rue du Professeur Guérin, dans le quartier de Gorge de Loup dans le 9e arrondissement de Lyon, préfecture de la région Auvergne-Rhône-Alpes.

Elle est mise en service en 1991, lors de l'ouverture à l'exploitation de la ligne D.

Situation ferroviaireModifier

La station Gorge de Loup est située sur la ligne D du métro de Lyon, entre les stations Valmy et Vieux Lyon - Cathédrale Saint-Jean.

HistoireModifier

 
Gare routière accueillant les lignes interurbaines.

La station « Gorge de Loup » est mise en service le 9 septembre 1991, lors de l'ouverture officielle de l'exploitation de la ligne D du métro de Lyon entre elle-même et la station Grange Blanche[1]. Elle en est restée le terminus jusqu'à l'ouverture du prolongement à Gare de Vaise le [1].

Elle est édifiée suivant un plan classique de deux voies encadrées par deux quais latéraux[2] mais surmontée d'une mezzanine créant un étage semi enterré. La station, dessinée par les architectes Charles Lambert et Bernard Chamussy, a des murs de béton brut ornés de barres de métal formant des cercles ou des courbes. Elle est intégrée au sein d'un pôle d'échanges intermodal ayant impliqué la reconstruction de la gare de Lyon-Gorge-de-Loup et la réalisation d'un parc relais[2].

On y trouve une agence TCL, mais aussi des automates qui permettent l'achat et d'autres le compostage des billets[2]. Équipée d'origine d'ascenseurs pour les personnes à mobilité réduite, elle a reçu des portillons d'accès le [2].

Service des voyageursModifier

AccueilModifier

La station compte quatre accès débouchant sur la mezzanine, sans compter l'accès direct à la gare possible depuis cette dernière : deux accès au niveau de la rue du sergent Michel-Berthet et deux accès donnant sur la gare routière située au niveau inférieur.

Elle dispose dans chacun des accès de distributeur automatique de titres de transport et de valideurs couplés avec les portillons d'accès.

DesserteModifier

Gorge de Loup est desservie par toutes les circulations de la ligne.

IntermodalitéModifier

 
Le pôle multimodal de Gorge de Loup est desservi par les lignes du réseau TCL de la banlieue ouest.

La station est associée à une gare routière et une gare SNCF (Tram-train de l'Ouest lyonnais), ce qui en fait un pôle multimodal. Les bus desservent principalement la banlieue Ouest de Lyon.

Les arrêts sont répartis non seulement sur la gare routière mais aussi sur la majorité des rues formant un carré autour de cette dernière (du nord au sud, dans le sens des aiguilles d'une montre : rue de la pépinière royale, rue du sergent Michel-Berthet et rue du Professeur Guérin.).

Au nord, on trouve les arrêts des lignes 3, 19, un des deux arrêts de la ligne 45, 65, un des deux arrêts de la ligne 66 et un des deux arrêts de la ligne 90.

À l'est : les arrêts des lignes 14, un des deux arrêts de la ligne 66 et la ligne de bus Pleine Lune PL3.

Au sud : les arrêts des lignes C21, C24/C24E, un des deux arrêts de la ligne 45, 73/73E et un des deux arrêts de la ligne 90.

Enfin, au niveau de la gare routière : les arrêts des lignes 72, 86 et 98/98E, ainsi que les lignes 2Ex, 116 et 142 du réseau Les cars du Rhône.

Outre les rues et places avoisinantes, elle permet de rejoindre à pied différents sites, notamment : le gymnase Jean-Zay et les ateliers d'apprentissage de Gorge de Loup, lycée technique privé fondé en 1950.

ArchéologieModifier

Les fouilles préventives réalisées entre et dans le cadre des travaux de construction de la station ont permis de mettre au jour d'importants vestiges allant de l'Âge du fer jusqu'à l'Antiquité[3] : y sont découverts les traces d'une importante zone d'habitation remontant au VIe et au VIIe avant notre ère ainsi que des sépultures de la même époque[3]. Les fouilles ont montré que le site fut ré-occupé entre le Ier siècle avant notre ère et le IIIe siècle et fut utilisé pour l'artisanat et l'agriculture[3].

Notes et référencesModifier

  1. a et b (en) Robert Schwandl, « Line D Gare de Vaise - Gare de Vénissieux », sur http://www.urbanrail.net, (consulté le 8 septembre 2016).
  2. a b c et d « Gorge de Loup », sur http://www.ferro-lyon.net, (consulté le 31 août 2016).
  3. a b et c « Service archéologique de la ville de Lyon - Station de métro Gorge de Loup », sur http://www.archeologie.lyon.fr (consulté le 5 septembre 2016).

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier