Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Fernández.

Gonzalo Fernandez, (mort après 932) comte de Burgos mentionné en 888 et en 915 et « comte de Castille » cité entre le 1er août 912 et le 1er mai 915, .

Gonzalo Fernández est le fils de Fernán Nuñez et de Gutira Diáz et le petit-fils du légendaire Nuño Rasura. Sa famille est établie comme comte à Burgos depuis plusieurs générations. Il est lui-même mentionné comme comte aux côtés du roi Alphonse III d'Oviedo et de Munio Núñez, comte de Castille dans une charte du 1er mars 899. Il est à l'origine de la construction du château de Lara en 902. Il semble avoir exercer la fonction de comte de Castille de 912 à 915 avant d'être exilé dans le royaume de Pampelune entre 920 et 930 dans le contexte de la crise dynastique entre les héritiers d'Alphonse III. À cette époque ses frères Rodrigo Fernández (mort après 926) et Nunio Fernández (mort après 932) exercent la fonction de Comtes en Castille vers 921-927[1].

Gonzalo Fernández épouse la comitissa Muniadomna (morte un 5 août 935/938) d'origine incertaine, inhumée dans le monastère Sainte Marie de Lara qu'elle avait fondée et qui lui donne:

Notes et référencesModifier

  1. (en) & (de) Peter Truhart, Regents of Nations, K. G Saur Münich, 1984-1988 (ISBN 359810491X), Art. « Europe/Southern Europe Europa/Südeuropa » Castilla, p. 3172

SourceModifier

  • (es) Gonzalo Martínez Díez El condado de Castilla, 711-1038: la historia frente a la leyenda, Volume II, Junta de Catsilla y Leon, Marcia Pons Historia 2005 (ISBN 8497182758).
  • Georges Martin. « Fondations monastiques et territorialité. Comment Rodrigue de Tolède a inventé la Castille ». Dans: Annexes des Cahiers de linguistique et de civilisation hispaniques médiévales. N°15, 2003. p. 243-261.
  • Georges Martin. « Les juges de Castille. Mentalités et discours historique dans l'Espagne médiévale ». Dans: Annexes des Cahiers de linguistique hispanique médiévale, volume 6, 1992. p. 5-675.