Gontrude

sainte martyre

Gontrude est une sainte martyre de l'ancien diocèse de Toul dans l'actuelle Lorraine.

Gontrude
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Autres informations
Étape de canonisation
Fête

Cette sœur en religion d'Euchaire, Élophe, de Libaire serait morte le à la suite d'une persécution de l'empereur Julien.

Gontrude a été inhumée dans une chapelle dédiée à saint Maurice à Hagnéville, canton de Bulgnéville. Elle est fêtée et hautement honoré sur son tombeau portant ses reliques dans une châsse en cuivre doré le .

Des reliques sainte Gontrude ont été placés aussi dans une châsse de l'ancienne église de Musson en Belgique, dans la province de Luxembourg, à deux lieues de Longwy.

Gontrude est un anthroponyme germanique assez commun à l'époque mérovingienne et carolingienne, qui provient du germain Gundtrudis, soit le composé de Trudis la fidélité, la vérité (anglo-saxon truth), la foi et de Gundi, la guerre, la succession des combats. Ce prénom de femme martyre exprime ici la persévérance ou la foi dans la guerre ou le combat, menant à des valeurs chrétiennes.

BibliographieModifier

  • Émile Badel, Les soixante saints de Toul, Imprimerie A. Crépin Leblond, Nancy, 1919, 184 pages. En particulier, le chapitre IV sur les saints du pays toulois.
  • Père Gitry, Vie des saints par les Bollandistes, nombreuses éditions au XIXe siècle
  • Abbé Jean-Louis L'Huillier, Sainte-Libaire et les martyrs lorrains au IVe siècle, 2 volumes in octo, René Vagner, Nancy, 1889.