Les Cinq Routes d'Edo, ou Gokaidō (五街道?) étaient, durant l'époque d'Edo, cinq routes majeures partant de la ville d'Edo.

Les Gokaidō, les « Cinq Routes » du shogunat Tokugawa.

Les cinq routes étaient :

CaractéristiquesModifier

La première route est le Tōkaidō, qui relie Edo à Kyōto. Cette artère, jalonnée de cinquante-trois « stations » ou relais, est la plus importante et la plus fréquentée, et longe par endroits le littoral, représentant une distance totale d'environ 500 km. Les voyageurs mettent à peu près deux semaines à la parcourir, la plupart du temps à pied, mais aussi à cheval, en chaise à porteurs ou en palanquin, selon leur aisance financière[1].

La seconde s'appelle le Kiso Kaidō. Appelée aussi route du Nakasendō (c'est son nom officiel), et dotée de soixante-neuf stations, elle relie également Edo à Kyōto, mais par un parcours alternatif, passant par le centre de Honshū, d'où son nom, qui signifie « route de la montagne du centre ».

Les trois autres routes sont :

Autres routesModifier

Huit routes mineures font partie du réseau des Cinq Routes et ont été créées par le shogunat[5] :

D'autres routes, non officielles, sont des alternatives aux routes principales, ou des routes peu fréquentées. Certaines sont dénommées hime kaidō, comme elles sont des chemins alternatifs pour les routes principales, mais aucune n'est officiellement appelée ainsi.

 
Magome-juku de Nakasendō

RéférencesModifier

  1. Notice sur les cinquante-trois stations du Tōkaidō de l'exposition « Estampes japonaises, images d'un monde éphémère », à la BnF du 18 novembre 2008 au 15 février 2009.
  2. Carte du Kōshū Kaidō
  3. Carte du Ōshū Kaidō.
  4. Nikkōdō.
  5. (en) Constantine Vaporis, « Linking the Realm: The Gokaidô Highway Network in Early Modern Japan (1603–1868) », Highways, Byways, and Road Systems in the Pre-Modern World,‎ .
  6. Nagasaki Kaidō « https://web.archive.org/web/20080408053331/http://www.pref.nagasaki.jp/n-kaido/ »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), . (ja) Nagasaki Prefecture. consulté le 12 mars, 2008.