Ouvrir le menu principal

Larus hyperboreus

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir bourgmestre (homonymie).

Le Goéland bourgmestre (Larus hyperboreus) est une espèce d'oiseaux de mer de la famille des Laridae nichant en Arctique.

IdentificationModifier

Les goélands bourgmestres sont de grands et puissants goélands, au plumage très pâle. Les adultes sont gris pâle sur le dessus, avec un bec jaune épais. Les jeunes sont gris très pale avec un bec rose et noir. Cette espèce a un bec plus grand et plus épais que le goéland arctique, par ailleurs assez semblable, et est aussi grande que le goéland marin. Les goélands bourgmestres mettent quatre ans pour atteindre la maturité.

DistributionModifier

Le goéland bourgmestre niche en Arctique. Migrateur, on le trouve en hiver dans le nord de l'océan Pacifique et dans le nord de l'océan Atlantique, jusqu'en Grande-Bretagne et aux États les plus septentrionaux des États-Unis. Ils se rendent également au bord des Grands Lacs. Quelques oiseaux atteignent parfois le sud des États-Unis et le Mexique.

ReproductionModifier

Le goéland bourgmestre niche en colonie ou seul sur les côtes et les falaises, construisant un nid à même le sol. Les couples sont saisonniers et monogames. Les deux membres du couple participent à l'édification du nid.

Le goéland bourgmestre pond généralement deux à quatre œufs brun clair. Les deux parents participent à la couvaison qui dure environ 28 jours. Ils nourrissent ensuite également ensemble les oisillons. Ces derniers peuvent voler après 45 à 50 jours.

 
Carte de répartition
  • Aire de nidification
  • Présent à l'année
  • Aire d'hivernage
Vidéo de Goéland bourgmestre lors de son premier hiver

Régime alimentaireModifier

Comme la plupart des espèces du genre Larus, le goéland bourgmestre est omnivore. Il se nourrit de poissons, d'insectes, de mollusques, d'étoiles de mer, de charognes, d'œufs, de petits mammifères, de petits oiseaux, de graines et de baies.

PhilatélieModifier

Le goéland bourgmestre apparaît sur un timbre du Sierra Leone en 2000, de l'île de Man en 2007 et de l'Islande de 2009. Plusieurs timbres de Saint-Pierre-et-Miquelon, émis entre 1909 et 1942, représentent également le goéland bourgmestre.

TaxinomieModifier

D'après Alan P. Peterson, cette espèce est constituée des quatre sous-espèces suivantes :

  • Larus hyperboreus barrovianus Ridgway 1886 ;
  • Larus hyperboreus hyperboreus Gunnerus 1767 ;
  • Larus hyperboreus leuceretes Schleep 1819 ;
  • Larus hyperboreus pallidissimus Portenko 1939.

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :