Gnocchis du 29

tradition répandue en particulier en Argentine, en Uruguay et au Paraguay, de manger des gnocchis le 29 du mois
Écriteau annonçant les « gnocchis du 29 », dans le département de Soriano, en Uruguay.

Les gnocchis du 29 sont une tradition répandue dans le Cône Sud, et plus particulièrement en Argentine, en Uruguay et au Paraguay, de manger des gnocchis le 29 de chaque mois. Il est en outre de coutume de placer sous le plat de l'argent pour apporter chance et prospérité aux convives.

Origine de la traditionModifier

 
La Conversion de Saint Pantaléon, par Véronèse.

Cette tradition est issue d'une légende remontant au VIIIe siècle, commémorant le souvenir de Pantaléon de Nicomédie[1].

Jeune médecin à la cour de l'empereur Maximien, il se convertit au christianisme, et s'en alla en pèlerinage dans le Nord de l'Italie. Un jour - le vingt-neuvième jour du mois, dit la légende - il demanda du pain à de pauvres paysans des environs de Venise ; ceux-ci l'invitèrent à partager leur maigre repas. En remerciement, Pantaléon leur annonça une année entière de pêches et de récoltes abondantes, ce qui ne manqua pas de se réaliser.

L'usage de placer le 29 une pièce de monnaie sous son assiette a pour but d'obtenir le renouvellement de cette prospérité jadis accordée par Pantaléon[1].

RéférencesModifier

  1. a et b (es) Norberto Petryk, « Los ñoquis del 29 » (consulté le 7 février 2016).

Liens externesModifier