Cnaeus Pompeius Strabo

consul romain
(Redirigé depuis Gnaeus Pompeius Strabo)

Cnæus Pompeius Strabo (mort en 87 av. J.-C.) est un général romain originaire du Picenum (région située entre les Apennins et l’Adriatique, correspondant à l'actuelle région des Marches) et père de Pompée le Grand. Il est élu consul en 89 av. J.-C..

Cnaeus Pompeius Strabo
Image dans Infobox.
Inscription dite bronze d'Asculum témoignant de la concession de la citoyenneté romaine à des auxiliaires espagnols par Pompeius Strabo lors de la guerre sociale. CIL 06, VI.
Fonctions
Tribun de la plèbe
Sénateur romain
Questeur
Préteur
Consul
Biographie
Naissance
Décès
Époque
République romaine tardive (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Famille
Père
Sextus Pompée (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Mère
Lucilia (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Pompeia (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Pompée
Pompeia (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Gens
Pompeii (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

HistoireModifier

Pendant la guerre sociale, en 89 av. J.-C., Strabo reprit l'armée de Lucius Porcius Cato, mort lors d'une bataille contre les Marses au lac Fucin et il reprit l'attaque contre les Marses ; il continua aussi le siège de la ville d'Asculum. Les Italiens, pour faire face au général Pompeius Strabo et à ses troupes, levèrent une armée très importante. En effet, les Romains comptaient 60 000 hommes et les Italiens 75 000. Pompeius Strabo battit les Italiens, et la ville d'Asculum capitula en novembre 89 av. J.-C. Les officiers de la ville furent fouettés ou décapités, les civils captifs furent forcés de quitter Asculum sans leurs biens, qui furent vendus et dont le produit de la vente revint à Strabo. Pompeduis Silo (chef des Marses) et les rebelles italiens abandonnèrent la capitale de la confédération italique et s'enfuirent vers la ville de Samnium, dans le Sud de l'Italie. Cette victoire romaine brisa la révolte italienne dans le Nord et, le 25 décembre 89 av. J.-C., Pompeius Strabo revint à Rome en triomphe.

Après son consulat et la guerre, Strabo se retira à Picenum avec tous ses soldats vétérans. Il y resta jusqu'en 87 av. J.-C., lorsque Sylla réclama son aide pour combattre Caius Marius en Espagne. Sylla se chargea d'enlever à Strabo le commandement de ses troupes et de le remplacer. Mais lorsque Strabo quitta le camp, ses soldats tuèrent le nouveau commandant. Strabo mourut de la peste peu après ; à sa mort la foule retira son corps du lit funéraire pour le traîner à dos d'âne dans Rome et finalement le jeter dans le Tibre. Le fils de Strabo, Pompée, reprit ses anciennes légions à Picenum, et s'autoproclama général à l'âge de 23 ans.

Il donna son nom aux villes d'Alba Pompeia et Laus Pompeia.

Liens externesModifier