Ouvrir le menu principal

Gloria Origgi, née en 1967, est une philosophe italienne dont les travaux portent principalement sur l'épistémologie sociale.

Sommaire

BiographieModifier

Gloria Origgi obtient en 1994 un PhD en philosophie à l'Université de Milan[1] (titre Informazione, Conoscenza, Evoluzione). Elle est post-doctorante à Paris, à l'École Polytechnique (1995-1996). De 1997 à 2002 elle est chercheuse et assistante au Département de Communication de l' Université of Bologne. En 2002 elle intègre l'Institut Jean-Nicod (CNRS-École Normale Supérieure-École des Hautes Etudes en Sciences Sociales). Elle soutient, dans le même institut l'Habilitation à diriger des recherches (HDR) en janvier 2013 avec le sujet de la confiance à la réputation en épistémologie sociale (jury présidé par Jérôme Dokic).

Qu'est-ce que la confiance est le premier essai écrit en français publié par Gloria Origgi. Elle analyse la notion de confiance sous ses dimensions morales, affectives, epistémiques, politiques, la confiance est-elle une croyance ou un sentiment, questionne-t-elle[2].

En 2015, Gloria Origgi dans son ouvrage la réputation ː qui doit quoi de qui analyse comment une réputation se fait-elle ou se défait, son propos est illustré par trois études particulières ː la réputation sur internet, la réputation du vin, la réputation académique[3].

En 2019 elle publie Passions sociales, ouvrage qu'elle a dirigé et qui réunit de nombreux chercheurs dont Eva Illouz, Nathalie Heinich, Jon Elster, Gérald Bronner, Marc Crépon[4], Alexandre Gefen, ... L'objectif est "de mieux comprendre le rôle des passions en tant que mobiles de l'action sociale et politique à la lumière des théories contemporaines de l'action collective"... "Cela amène aussi à réfléchir à la façon dont ces émotions sont susceptibles d’être manipulées ou canalisées..."[5].


PulbicationsModifier

Passions sociales (dir.), Paris, P.U.F. 2019, 644 p.

La réputation : qui dit quoi de qui, Paris : PUF, 2015, 297 p.

Qu'est-ce que la confiance ?, Paris, J. Vrin, 2008, 128 p.

(It.) Introduzione a Quine, Roma, GLF editori Laterza, 2000, 204 p.

Notes et référencesModifier

  1. « Gloria Origgi, Italian », sur ehesse.academia.edu (consulté le 9 mai 2019)
  2. François Ewald, « Confiance, quand tu nous tiens ! », Les Echos, enjeux,‎
  3. Anaïs Déas, « Gloria Origgi, La réputation. Qui dit quoi de qui », Lectures Les comptes rendus, 2015, mis en ligne le 08 décembre 2015, consulté le 09 mai 2019. URL : http://journals.openedition.org/lectures/19655
  4. Roger-Pol Droit, « La nouvelle société des émotions », Le Monde,‎ , p. 8
  5. Thibaut Sardier, « Interview Gloria Origgi, "Dans une société où les inégalités augmentent les passions augmentent aussi» », Libération,‎

Liens externesModifier