Globe Columbus pour les dirigeants de l'État et de l'industrie

Le Globe Columbus pour les dirigeants de l’État et de l’industrie (également connu sous le nom de « Globe d'Hitler » ou « Globe du Führer ») était un globe terrestre spécialement conçu pour Adolf Hitler et son parti nazi.

Soldats de l'armée rouge à côté du Globe Columbus de la chancellerie du Reich à Berlin (1945).

Fabriqué à Berlin dans les années 1930, le Globe Columbus destiné aux dirigeants de l’État et de l’industrie était situé dans le bureau d’Hitler pendant la plus grande partie de son existence. Le globe dans le bureau d’Hitler avait l’Afrique orientale italienne au lieu de l’Éthiopie et était connu pour sa taille tout autant que pour son coût de fabrication.

Il devint très connu aux États-Unis après la sortie en 1940 du film parodique de Charlie Chaplin, Le Dictateur. Le groupe de comédie The Three Stooges s’est également moqué de lui dans deux de leurs courts métrages. L'une des deux éditions limitées fut pillée par John Barsamia, un soldat de l'armée américaine, lors de la retraite estivale d'Hitler, peu après la guerre, et vendu aux enchères 60 ans plus tard pour 100 000 dollars.

OrigineModifier

Deux éditions limitées du globe furent fabriquées à Berlin au milieu des années 1930, le premier pour le parti nazi et l'autre pour le dictateur allemand Adolf Hitler lui-même.[1] Celui fabriqué pour Hitler avait à peu près la taille d'une voiture Volkswagen et fut fabriqué à grands frais. L'Abyssinie (aujourd'hui l'Éthiopie) fut remplacée par l'Afrique orientale italienne. L'autre était en bois standard, sans particularité notable.[1]Le nombre réel de globes produits ne peut être vérifié car la fabrique les ayant produits, ainsi que ses archives, fut détruite lors d'attaques aériennes en 1943.[1]

Wolfram Pobanz, historien polonais et passionné de globe, estime que même s’il se trouvait dans son bureau, Hitler n’était probablement pas particulièrement attaché au globe, déclarant:

« Hitler n'a probablement jamais pas pensé au globe. Il n'y a pas de photo d’Hitler à côté du globe. Il contrôlait toutes les photos de lui. Si le globe avait réellement compté pour Hitler, il y aurait sûrement une photo.[1] »

En 1938, Hitler décida que l'ancienne chancellerie du Reich n'était pas assez grande pour accueillir les ministères de l'Allemagne nazie. Il chargea son architecte favori, Albert Speer, de construire la nouvelle chancellerie.[2] Sur l'insistance d'Hitler, les rénovations massives furent terminées en 1939, le globe terrestre fut transféré dans les nouveaux bureaux du Führer, au cœur de la nouvelle chancellerie, où resta jusqu’à l’occupation du bâtiment par les Soviétiques en .[2]

LocalisationModifier

De nombreux globes supposés avoir appartenu à Hitler existent dans le monde entier, bien que l'authenticité de beaucoup soit douteuse.[1] Trois d’entre eux se trouvent à Berlin: un dans un institut géographique, un autre au musée de la Marche de Brandebourg et un troisième au musée historique allemand.[1] Deux autres résident dans des collections publiques à Munich.[1] De nombreux globes montrent l'Allemagne avec un impact de balle ou tout simplement anéantie, un acte commis par mépris par des soldats soviétiques ou américains.[3]

D'après des preuves photographiques, aucun de ces globes n'est l’icône du bureau de Hitler à la Chancellerie.[1]

En , le soldat américain John Barsamia découvrit un globe terrestre supposé ayant avoir appartenu à Hitler dans les ruines du Kehlsteinhaus (« le nid d'aigle »), une retraite personnelle utilisée à plusieurs reprises par Hitler près des Alpes bavaroises avant la guerre. Le complexe avait été presque complètement pillé lorsque Barsamia arriva. Il emporta le globe chez lui et le conserva pendant 60 ans avant de le vendre à San Francisco en 2007. Bob Pritikin, un entrepreneur de San Francisco, acheta le globe pour 100 000 $, cinq fois l’estimation originale.[4][5]

En , l'historien Wolfram Pobanz déclara que la copie du globe géant troué par une balle au musée historique allemand de Berlin n'était pas celui d'Hitler, mais une copie qui aurait appartenu à Joachim von Ribbentrop, ministre nazi des Affaires étrangères, et qu’il n’y avait aucun indice sur la localisation actuelle du Globe ayant appartenu à Hitler.[6]

PostéritéModifier

 
Le Globe Columbus pour les dirigeants de l'État et de l'industrie parodié dans le film Le Dictateur de Charlie Chaplin.

Le globe est considéré comme une représentation emblématique du prétendu désir mégalomaniaque d’Adolf Hitler de conquérir le monde. Il figure dans la première satire hollywoodienne d’Hitler et des Nazis, le court-métrage intitulé You Nazty Spy! de la troupe You The Three Stooges, sorti en .

Dans Le Dictateur de Charlie Chaplin, sorti en , le globe est décrit comme un ballon de plage qui explose à la face du dictateur Adenoid Hynkel.

Dans I'll Never Heil Again des Three Stooges, une suite de You Nazty Spy! sortit en , les partenaires de l’« Axe » du dictateur du Moronikan « Moe Hailstone » jouent à un jeu keep away avec le globe. Le commandant militaire de Hailstone, « Field Marshal Herring », finit par briser le globe sur la tête de Hailstone.

Notes et référencesModifier

  1. a b c d e f g et h Kimmelman 2007.
  2. a et b BBC 2015.
  3. de Quetteville 2007.
  4. The Daily Mail 2007.
  5. Rubenstein 2007.
  6. Harry de Quetteville, « Globe made for Hitler is missing, says historian », sur Telegraph.co.uk, (consulté le )

SourcesModifier

Liens externesModifier