Giuseppe Zocchi

graveur et dessinateur italien
Giuseppe Zocchi
Image dans Infobox.
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 51 ans)
FlorenceVoir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Lieu de travail
Mécène
Andrea Gerini (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Giuseppe Zocchi, né en 1711 ou 1717[1] dans les environs de Florence où il est mort en 1767, est un peintre, dessinateur et un graveur florentin. Il est surtout connu pour ses vues de Florence.

BiographieModifier

 
Portrait du Marquis Gerini par Zocchi, Ca' Rezzonico, Venise

Les origines familiales de Giuseppe Zocchi sont mal connues. Il est probablement frère de Cosimo Zocchi[1]. Il entre dans l'atelier de Ranieri del Pace, où il commence à se faire un nom en tant que peintre de décor.

Dès sa jeunesse, il est protégé par le marquis Andrea Gerini, qui lui finance plusieurs séjours d'études à Rome, Bologne et en Lombardie, ce qui lui permet de découvrir les créations artistiques alors en vogue[1]. Il voyage probablement à Venise aux cotés du marquis vers 1750[1]. L'amateur et l'artiste resteront toute leur vie en relation : Zocchi va produire au moins quatre portraits de son mécène et protecteur.

Selon Mariette, Zocchi a été l'élève de Joseph Vernet[1].

Il meurt à Florence en 1767.

ŒuvresModifier

 
Les sens : l'odorat et le toucher (1751).

FresquesModifier

Giuseppe Zocchi a exécuté des fresques à la Madonna de' Rici, au Teatro della Pergola et dans plusieurs palais florentins, notamment ceux des Gerini, des Rinuccini et des Serristori[1].

Modèles pour les mosaïques de pierre dureModifier

De 1754 à 1760, il est le peintre officiel de la Bottegha delle Pietre Dure, qui regroupe les ateliers de mosaïques en pierres dures de Florence[1].

Plusieurs ensembles réalisés d'après ses dessins sont conservés au Palazzo Pitti, au Musée du Louvre et à la Hofburg de Vienne.

Illustrateur et graveurModifier

Si Zocchi a gravé lui-même une vingtaine d'eaux-fortes, il a surtout fourni des dessins pour la gravure.

Zocchi est l'auteur d'illustrations, de vignettes et de frontispices pour des éditions de l'Énéide de Virgile, des Épitres héroïques et des Métamorphoses d'Ovide, toutes parues à Paris entre 1760 et 1767.

Plusieurs de ses feuilles (allégories, portraits) ont été interprétées sur cuivre par Fabio Berardi, F. Bartolozzi et F. Allegrini.

Zocchi a enfin participé, comme dessinateur, à l'entreprise de publication de la collection Gerini en 1771.

Vues topographiquesModifier

Zocchi est surtout connu pour ses vues topographiques, déclinées en dessins, tableaux et gravures, sans que l'on connaisse précisément l'ordre d'exécution dans les différents médium.

En 1744, une double série de vues de Florence et de Toscane paraît : elle présente 74 vues dessinées par Zocchi et gravées par 22 interprètes, parmi lesquels Filippo Morghen, Pietro Monaco, Giuseppe Benedetti et Guiseppe Wagner, mais également Piranèse et Marieschi[1]. Guiseppe Zocchi a gravé deux planches[1]. Les deux suites comptent 24 vues de Florence et 52 de Toscane.

Elles ont été commandées par Andrea Gerini, et son exécution probablement coordonnée par Johann Gottfried Seuter. Le tirage débute vraisemblablement en 1743 : l'éditeur de la suite est Giuseppe Allegrini, graveur et marchand d'estampe florentin. Elle sera rééditée en 1754 en association avec Giuseppe Bouchard, un libraire français installé à Florence[1].

Les dessins préparatoires de ces deux suites sont conservés à la Pierpont Morgan Library, à New York depuis 1952.

Les vues gravées d'après les dessins de Zocchi ont été de nombreuses fois copiés, en estampe ou en peinture. Elle servent de modèles à plusieurs vues d'optique figurant Florence, mais également à des vues peintes d'autres artistes, notamment de l'anglais Thomas Patch[1].

Institutions conservant des œuvres de ZocchiModifier

Des dessins de Zocchi sont conservés aux Offices (24 feuilles[1]), à la Pierpont Morgan Library[1].

Le British Museum conserve plus de 220 estampes d'après Zocchi.

Notes et référencesModifier

  1. a b c d e f g h i j k l et m Rainer Michael Mason, Vues de Florence et de Toscane d'après Giuseppe Zocchi, Genève, , 225 p.

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  • (it) Tosi Alessandro, Inventare la realtà: Giuseppe Zocchi e la Toscana del Settecento, Florence, Banca Toscana, 1997.
  • (en) Drawings of views of Rome, Florence and elsewhere by Guiseppe Zocchi (Florence 1711-1767): the property of Mrs D. Herbert of South Africa..., London, Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d’Irlande du Nord, Sotheby Parke Bernet, 1979.
  • (fr) Mason Rainer Michael, Vues de Florence et de Toscane d’après Giuseppe Zocchi, Cat. exp. Cabinet des Estampes, Musée d’art et d’histoire, Genève, 31 janvier-24 mars 1974, Genève, 1974.

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :