Giuseppe Simonelli

peintre italien

Giuseppe Simonelli, né en 1650 à Naples et mort en 1710 ou 1713[1] à Naples, est un peintre du baroque italien tardif qui fut actif dans le royaume de Naples.

Giuseppe Simonelli
Naissance
Décès
Activité
Lieu de travail
Moïse sauvé des eaux (1675-1680), Fondation Cariplo.

BiographieModifier

Simonelli est un des représentants les plus importants de l'école napolitaine de Luca Giordano et il mit plusieurs fois les derniers coups de pinceau aux toiles de grandes dimensions de son maître, réputé pour sa vélocité. Lorsque Giordano s'installa en Espagne en 1692, il demanda encore à son disciple de terminer ses toiles qui étaient en cours de commande. Cependant ceci nuisit à la réputation de Simonelli que les critiques d'avant la fin du XIXe siècle jugeait plutôt comme un copiste habile[2].

Cependant il affirma par la suite son propre style et reçut un grand nombre de commandes pour les églises parthénopéennes.

Une de ses premières œuvres est une toile intitulée Les Saints martyrs, pour l'église du collège des jésuites de Trapani, datée de 1690. Son tableau représentant Saint Nicolas de Tolentino est daté de 1691 pour l'église Santa Maria della Speranza. Il est l'auteur d'une Sainte Cécile pour l'église Santa Maria di Montesanto, d'une Extase de saint Nicolas pour l'église San Nicola dei Caserti, d'une Notre-Dame du Rosaire (1702) pour l'église San Giovanni Battista delle Monache. Il travailla continuellement jusqu'à ses derniers jours et la liste de ses œuvres est longue. Sa série de vingt-huit tableaux pour l'église de l'Annunziata d'Aversa compte parmi ses plus célèbres. Elle date de 1702-1703 avec la collaboration de son frère Gennaro.

Il meurt à Naples en 1710 ou 1713. Parmi ses élèves, figurent Gian Leonardo Pino, son frère Gennaro et son fils Matteo.

Quelques œuvresModifier

Notes et référencesModifier

  1. (it) Abbé Lanzi, Storia pittorica dell'Italia
  2. En particulier depuis Bernardo de Dominici, dans son livre publié en 1846, Vite dei pittori, scultori e architetti napoletani et l'abbé Lanzi

BibliographieModifier

  • (it) Mario Pavone, Pittori napoletani della prima metà dell'Settecento, Liguori ed., 2008

Source de la traductionModifier

Liens externesModifier