Ginorite

minéral

Ginorite
Général
Numéro CAS Dana 26.6.7.1
Classe de Strunz 6.FC.05
Formule chimique H16B14Ca2O31Ca2[B14O20(OH)6]·5 H2O
Identification
Masse formulaire[1] 743,618 ± 0,116 uma
H 2,17 %, B 20,35 %, Ca 10,78 %, O 66,7 %,
Couleur incolore, blanc à gris, masse souvent blanche lumineuse à blanc neige sous éclairage
Classe cristalline et groupe d'espace Prismatique Groupe de point 2/m groupe d'espace P 21/c
Système cristallin Système cristallin monoclinique
Réseau de Bravais a = 13.375, b = 14.368, c = 12.261, Z = 4; β = 101,2° Volume de maille = 2,311
Clivage parfait sur {010}
Cassure conchoïdale à irrégulière
Habitus cristaux prismatiques, le plus souvent en minces tablettes ou lamelles en losange croissant sur {010} jusqu'à 1 mm; petites masses nodulaires et granulaires ; masses microcristallines compactes et épaisses, efflorescences sur surface, poussières
Échelle de Mohs 3,5
Trait blanc
Éclat vitreux
Propriétés optiques
Indice de réfraction nα= 1,517
nβ = 1,524
nγ = 1,577
Biréfringence Biaxial (+) δ = 0,06
Pouvoir rotatoire 2V = 42° (mesuré, calculé à 42°)
Dispersion 2 vz ~ aucune
Transparence transparent à translucide
Propriétés chimiques
Densité 2,07 à 2,14 (par calcul environ 2,14)
Solubilité soluble dans les acides

Unités du SI & CNTP, sauf indication contraire.

La ginorite est un corps chimique composé minéral naturel, de la famille des hydroborates de calcium hydraté, de formule chimique globale Ca2B14O23 · 8 H2O ou plus souvent plus développée Ca2[B14O20(OH)6]·5 H2O.

Historique de la description et de l'appellation ; topotypeModifier

Le topotype officiel de l'IMA est situé à Sasso, région toscane de Pise, en Italie. Associé à la calcite, il est ainsi présent dans les veines de grès de Sasso Pisano, à 8 km de des bouches chaudes de Larderello.

La racine du nom choisi par les minéralogistes italiens a été dédié en 1934 au prince Piero Ginori Conti (en) (1865-1939), d'une noble famille toscane attachée à Florence pour sa contribution au financement et au développement de l'industrie italienne et toscane du borax[2]. Ce serait les minéralogistes toscans Giovanni D'Achiardi et son fils, respectivement fils et petit-fils du grand minéralogiste Antonio D'Achiardi qui aurait opéré ce choix.

Un synonyme accepté pour sa forme massive compacte est la cryptomorphite.

CristallochimieModifier

Elle apparaît sous la forme d'un cristal de maille monoclinique, transparent à translucide. Elle est présente en forme polycristalline massive blanche. Il s'agit d'un phyllo-hexaborate, qui présente la même symétrie que la strontioginorite (Ca, Sr)2B14O23 · 8 H2O, où les deux cations alcalino-terreux sont interchangeables[3].

Propriétés physiques et chimiquesModifier

Il s'agit d'un hydroborate calcique soluble dans les acides. Il permet en conséquence une exploitation pour produire, selon le procédé, de l'acide borique ou du borax.

Gîtologie et occurrenceModifier

Ce phyllo-hexaborate Ca2[B14O2O(OH)6] · 5 H2O est un minéral feuilleté rare.

Présent en veines plus ou moins massives ou pour ses revêtements en plaques ou lamelles associés à la pricéite, il apparaît aussi en efflorescence sur les roches de basaltes altérés à proximité de calcaire ou de pierre à chaux. il est ainsi associé à la colemanite, mais aussi à la sassolite et à la macallistérite dans les gisements proche de la Vallée de la Mort, en Californie.

Sur le site canadien de Windsor, elle est associée à la mirabilite, au gypse et à l'anhydrite. Dans le gisement de Ak-sa ̆ı au Kazakhstan, elle est encore associée à l'anhydrite, mais aussi à la kiesérite, à la preobrazhenskite, aux borates comme la boracite, l'aksaite, l'halurgite, la strontioborite ou la métaborite.

Minéraux associés : sassolite, colemanite, macallistérite, calcite ou roches calcaires, gypse, anhydrite, kiesérite, mirabilite, argiles

RépartitionModifier

  • Argentine
Dépôt de borax de Tincalayu, Salar del Hombre Muerto ou étendue salée de l'Homme Mort, Province de Salta
  • Canada
Carrière Clinton, Windsor, Nouvelle Écosse.
  • États-Unis
Corkscrew Canyon (associé à la pricéite) ou encore sur le champ de prospection Mott de la colemanite sur le Hard

Scramble claim, du distict de Furnace Creek, Vallée de la Mort, Inyo County, Californie

  • Italie
  • Kazakhstan
Dôme de sel de Chalkar, Vallée Ak-sa ̆ı, District de Uralsk.
  • Russie

Notes et référencesModifier

  1. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.
  2. D'Achiardi, Periodico de Mineralogia, 5: 22, Roma, 1934.
  3. Konnert, J.A., J.R. Clark, and C.L.Christ, "Crystal structure of strontioginorite, (Ca, Sr)2B14O20(OH)6 • 5 H2O", American Mineralogist 55, 1970, p. 1911–1931.

BibliographieModifier

  • Henri-Jean Schubnel, avec Jean-François Pollin, Jacques Skrok, Larousse des Minéraux, sous la coordination de Gérard Germain, Éditions Larousse, Paris, 1981, 364 p. (ISBN 2-03-518201-8). entrée Ginorite' p. .
  • American Mineralogist 20, 1935, p. 403.
  • Allen, R. and H. Kramer Ginorite and sassolite from Death Valley, California. American Mineralogist, 42, 1957, p. 56–61,

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :