Ouvrir le menu principal

Gilbert Meyer

personnalité politique française
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Meyer.

Gilbert Meyer
Illustration.
Gilbert Meyer en avril 2015.
Fonctions
Maire de Colmar
En fonction depuis le
(24 ans, 5 mois et 13 jours)
Prédécesseur Edmond Gerrer
Président de Colmar Agglomération
En fonction depuis le
(16 ans, 1 mois et 5 jours)
Prédécesseur Communauté d'agglomération créée
Député de la
1re circonscription du Haut-Rhin

(14 ans, 2 mois et 17 jours)
Élection 28 mars 1993
Réélection 1er juin 1997
9 juin 2002
Législature Xe, XIe et XIIe
Groupe politique RPR (1993-2002)
UMP (2002-2007)
Prédécesseur Edmond Gerrer
Successeur Éric Straumann
Biographie
Date de naissance (77 ans)
Lieu de naissance Dessenheim (Haut-Rhin)
Nationalité Française
Parti politique RPR
UMP
LR
Profession Retraité de la Fonction publique territoriale
Avocat
Docteur en Droit Public

Gilbert Meyer
Maire de Colmar

Gilbert Meyer est un homme politique français alsacien, né le à Dessenheim (Haut-Rhin), maire LR de Colmar et président de la Communauté d'agglomération de Colmar.

BiographieModifier

Gilbert Meyer est né le à Dessenheim, commune du Haut-Rhin, dans une famille d'agriculteurs. Il crée avec des amis une société de tir, un judo-club, l'office municipal et culturel de Fessenheim. Il est aussi, à 18 ans, arbitre de basket. « Je suis un pur produit du monde associatif » dira Gilbert Meyer dans une interview au Point. Pendant quinze ans, il est également chef de corps des sapeurs-pompiers volontaires.

Prises de positionModifier

  • Ouverture. La liste du maire sortant qui s'est présentée aux municipales de mars 2008 et 2014 regroupe des tendances politiques différentes. Elle comporte des représentants du parti créé par Jean-Marie Bockel, Gauche moderne, mouvement libéral de centre gauche mais aussi des radicaux et des représentants anciennement issus du parti Socialiste et des Verts.
  • Il a signé une proposition de loi pour le rétablissement de la peine de mort pour les terroristes[1].
  • Il était signataire de la pétition des maires anti-PACS : « je suis persuadé que la cellule familiale traditionnelle constitue le fondement de notre société et que sans elle, il n’existe plus aucun équilibre. Les jeunes générations, en particulier, ont besoin de repères que seule une structure familiale stable est en mesure de leur apporter[1] »
  • Il coupe des subventions accordées à l'un des lycées colmariens du fait des débordements de certains de ses élèves lors d'une manifestation étudiante le 19 mars 2009. Cette décision a bouleversé ledit lycée, mais après une rencontre entre le maire et des représentants du lycée, une conciliation a pu se faire.

Début politiqueModifier

C'est sur les traces de Georges Bourgeois, président du conseil général et député, que Gilbert Meyer commence à s'intéresser à la politique. C'est en 1969 qu'il se lance, en participant à la campagne de Georges Pompidou. À partir de 1982, sous l'étiquette RPR, puis UMP il obtient ses mandats.

En 2014, il est réélu maire de Colmar dès le premier tour avec 51,32 % des voix.

Mandats politiques nationauxModifier

  • Du 28/03/1993 au 21/04/1997 : Député RPR du Haut-Rhin
  • Du 01/06/1997 au 18/06/2002 : Député RPR de la 1re circonscription du Haut-Rhin
  • Du 19/06/2002 au 17/06/2007 : Député UMP de la 1re circonscription du Haut-Rhin
  • Battu le 17 juin 2007 à la députation par le candidat divers droite Éric Straumann.
  • Candidat aux élections législatives de juin 2012, il est battu par le député sortant.

Fonctions nationalesModifier

Mandats politiques régionaux ou départementauxModifier

Mandats politiques locauxModifier

  • Du 19/03/1989 au 22/06/1995 : Membre RPR du conseil municipal de Colmar
  • Du 23/06/1995 au 18/03/2001 : Maire de Colmar (RPR)
  • Du 18/03/2001 au 16/03/2008 : Maire de Colmar (RPR puis UMP)
  • Du 16/03 au 6/11/2008 : Maire de Colmar (mais la justice annule le résultat du second tour des municipales, à la suite d'irrégularités)[2]
  • Depuis le 7 décembre 2008 : Maire de Colmar (UMP). La liste conduite par Gilbert Meyer l'emporte dès le premier tour de l'élection municipale partielle avec 50,44 % des suffrages et 38 sièges au conseil municipal de Colmar sur 49 au total[3].
  • Depuis le 01/11/2003 : Président de la Communauté d'agglomération de Colmar

Vie parlementaire (1993-2007)Modifier

  • Missions et travaux parlementaires
  • Membre de la Commission de la Défense Nationale et des Forces Armées
  • Membre titulaire de la délégation parlementaire française aux assemblées du Conseil de l'Europe et de l'UEO
  • Président du Groupe d'Amitié France-Jordanie
  • Membre du groupe d'études sur la question du Tibet[4]
  • Rapporteur de la Commission de la Défense
  • Rapporteur du groupe UMP pour le budget du logement
  • Auteur du Rapport d'information de l'Assemblée Nationale sur l'entretien des matériels militaires
  • Parlementaire en mission sur le thème du logement des personnels de la Défense
  • Coauteur du rapport d'information défense/École de la 2e chance
  • Vice-Président du groupe de travail/logement. Une loi porte son nom, donnant la possibilité de confier la rénovation et la gestion de logements privés à des offices HLM (loi n° 98-87 du 19 février 1998).

PublicationsModifier

AnnexesModifier

BibliographieModifier

Notes et référencesModifier

  1. a et b « Le hit-parade des députés anti-choix », sur prochoix.org (consulté le 25 janvier 2015)
  2. « La justice annule le résultat des municipales à Colmar », sur lepoint.fr, (consulté le 25 janvier 2015)
  3. « Le Point Colmarien n°203 - Décembre 2008 », sur colmar.fr (consulté le 25 janvier 2015)
  4. « GROUPE D'ÉTUDES SUR LE PROBLÈME DU TIBET », sur assemblee-nationale.fr (consulté le 25 janvier 2015)
  5. « MEYER Gilbert », sur alsace-histoire.org (consulté le 25 janvier 2015)

Liens externesModifier