Gilbert Burnet

théologien écossais

Gilbert Burnet (Édimbourg, - ), historien et théologien écossais.

Gilbert Burnet
Gilbert Burnet by John Riley.jpg
Gilbert Burnet, après John Riley, circa 1689-1691
Fonction
Évêque de Salisbury
Biographie
Naissance
Décès
Domicile
Saltoun (d) (-)Voir et modifier les données sur Wikidata
Formation
Activités
Père
Robert Burnet (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Mère
Rachel Johnston (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjointe
Margaret Burnet (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Gilbert Burnet (d)
Mary Burnet (d)
William Burnet (d)
Elizabeth Burnet (d)
Thomas Burnet (d)
Gilbert Burnet (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
A travaillé pour
Religion
Membre de

BiographieModifier

Curé de Salton, il enseigne la théologie à Glasgow en Écosse. En 1674, il déménage à Londres en Angleterre où il se livre à des attaques tellement violentes contre le catholicisme qu'il encourt la disgrâce de Charles II d'Angleterre et de Jacques II d'Angleterre et se voit obliger de quitter le pays.

Il se fixe aux Provinces-Unies, s'attache au prince d'Orange et travaille de tout son pouvoir à le faire monter sur les trônes d'Angleterre, d'Écosse et d'Irlande. Ce prince, à son avènement sur ces trônes en 1689, l’élève à l'évêché de Salisbury.

ŒuvresModifier

 
Some letters containing an account of what seemed most remarkable in Switzerland, Italy, 1686

On lui doit 145 publications dont 58 sermons et 13 traités de théologie ainsi que :

  • Histoire de la Réformation en Angleterre, 1679-1715, (History of the Reformation of the Church of England), traduit par Jean-Baptiste de Rosemond, 1683 et années suivantes.
  • Some Letters containing an Account of What seemed most remarkable in Switzerland, Italy, etc., Rotterdam, Abraham Archer, 1686.
  • An Exposition of the Thirty-Nine Articles of the Church of England, 1699.
  • Histoire de mon temps (depuis Charles II d'Angleterre) History of my Own Times, publiée après sa mort par son fils 1724, traduit par François de La Pillonnière, 1725.

SourceModifier

  • Cet article comprend des extraits du Dictionnaire Bouillet. Il est possible de supprimer cette indication, si le texte reflète le savoir actuel sur ce thème, si les sources sont citées, s'il satisfait aux exigences linguistiques actuelles et s'il ne contient pas de propos qui vont à l'encontre des règles de neutralité de Wikipédia.

Article connexeModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier