Gian Vittorio Rossi

Gian Vittorio Rossi est un érudit italien, également connu sous le nom de Janus Nicius Erythræus, né à Rome en 1577, mort dans la même ville en 1647.

Gian Vittorio Rossi
Biographie
Naissance
Décès
Pseudonyme
Janus Nicius ErythraeusVoir et modifier les données sur Wikidata
Activités

BiographieModifier

Très versé dans les langues anciennes, la philosophie et la jurisprudence, il fut pendant quelque temps avocat, puis s'adonna aux lettres et devint un des membres laborieux de l'Académie des humoristes. Sans fortune personnelle, il vécut longtemps d'une façon précaire, cherchant constamment un emploi qui lui donnât une certaine indépendance et perdant, par une sorte de fatalité, ses protecteurs juste au moment où il voyait s'améliorer son sort. En 1609, il entra au service du cardinal Peretti, dans la maison duquel il resta près de vingt ans et où il eut à subir toutes sortes de dédains et d'affronts. En 1629, il se retira dans un lieu solitaire sur le mont Onuphre et obtint enfin du cardinal Chigi une sinécure qui lui donna pour le reste de sa vie une certaine aisance; c'était l'emploi de commissaire de l'eau Marrane. Il laissa en mourant ce qu'il possédait aux ermites de la congrégation de Pierre de Pise, qui lui élevèrent un tombeau.

ŒuvresModifier

Gian Vittorio Rossi écrivait en latin avec une très-grande pureté de style. On a de lui :

  • Orationes IX (Rome, 1603, in-8°);
  • Eudemiæ libri X (Leyde, 1637, in-12), satire des mœurs corrompues de la cour pontificale;
  • Dialogi XII (Paris, 1642? in-8°);
  • Pinacotheca imaginum illustrium virorum qui, auctore superstite, diem suum obierunt (Cologne, 1643-1648, 3 part. in-80), recueil curieux, mais où l'on trouve peu d'esprit critique;
  • Exempla virtutum et vitiorum (1644, in-8°)
  • Epistolæ ad diversos (1645-1649, 2 vol. in-8°);
  • Epistolæ ad Tyrrhenum (1645-1649, 2 vol. in-8°), où l'on trouve des anecdotes intéressantes.

SourceModifier

Grand dictionnaire universel du XIXe siècle