Gerd

géante de la mythologie nordique

Gerd
Jötunn
Le message de Skirnir à Gerd (1908) par W. G. Collingwood.
Le message de Skirnir à Gerd (1908) par W. G. Collingwood.
Caractéristiques
Autre(s) nom(s) Gerda, Gerth
Nom norrois Gerð
Lieu d'origine Scandinavie
Région de culte Scandinavie
Famille
Père Gymir
Mère Aurboda
Fratrie Beli
Conjoint Freyr
• Enfant(s) Yngvi

Gerd (en vieux norrois : Gerð), également connue sous les noms de Gerth ou encore Gerda, est une divinité nordique (jötunn), fille du géant Gymir et de la géante Aurboda.

Associée à la terre, elle est considérée comme la plus belle des géantes dans la mythologie nordique.

BiographieModifier

Son nom signifie « enclôturé »[1].

C'est également l'épouse de Freyr. En effet, un jour, celui-ci, en s'asseyant sur le trône d'Odin qui lui permit de voir la terre entière, voit cette géante près de la maison de son père, il en tombe éperdument amoureux. Dès lors, il n'a plus qu'une idée en tête : l'épouser, quel qu'en soit le prix.

On trouve Gerðr dans l'Edda poétique, compilation du XIIIe siècle ; l'Edda de Snorri et Heimskringla, écrits au XIIIe siècle par Snorri Sturluson ; dans la poésie des scaldes.

Dans l'Edda poétiqueModifier

Dans le poème Skírnismál du Edda poétique, le dieu Freyr est assis sur le siège Hlidskjálf et regarde dans tous les mondes. Freyr, voyant une belle fille dans le hall de son père Gymir, en tombe épris. Le père de Freyr, Njörd et, en vers, la déesse Skadi, instruisent le page de Freyr, Skírnir, d'apprendre ce qui ne va pas avec le dieu.

Freyr qvaþ:
6.
I Gymis ga/rþom
ec sa ganga
mer tiþa mey;
armar lysto,
en af þaþan
alt lopt oc la/gr[2].
Freyr dit :
6.
Dans l'enclos de Gymir
J'ai vu marcher
Une fille après qui je languis ;
Ses bras brillaient
Et faisaient resplendir
Air et mer tout entiers[3].

Dans l'Edda de Snorri et le HeimskringlaModifier

FamilleModifier

Mariage et enfantsModifier

Avec le dieu Freyr, Gerd eut :

AscendanceModifier

PostéritéModifier

Le prénom de Gerda a été utilisé par Hans Christian Andersen pour le personnage principal de son conte La Reine des neiges en 1844.

GalerieModifier


Notes et référencesModifier

  1. Orchard (1997:54).
  2. http://etext.old.no/Bugge/skirnis.html.
  3. BOYER, 1992, p. 127.

AnnexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

SourcesModifier

  • Régis Boyer, L'Edda poétique : textes présentés et traduits par Régis Boyer, Fayard, coll. « L'Espace intérieur », .
  • Orchard, Andy (1997). Dictionary of Norse Myth and Legend. Cassell (ISBN 0-304-34520-2).

Articles connexesModifier