Gymir est le nom d'un géant de la mythologie nordique. Il désigne soit le père de Gerd, soit le géant de la mer Ægir.

Gymir est le père de Gerd, l'épouse de Freyr (Skírnismál, Gylfaginning, 37, Hyndluljód, 30, Saga des Ynglingar, 10). Certaines sources (Gylfaginning et Hyndluljód) mentionnent que sa femme se nomme Aurboda. Son étymologie est très incertaines et de nombreuses hypothèses ont été proposées. L'une des plus fréquentes rapproche son nom de plusieurs dénominations de l'hiver dans des langues indo-européennes. Elle a particulièrement séduit Régis Boyer, « car le “printemps”, la terre germinante, que figure Gerdr, “sort”, effectivement, de son “enclos”[1] ».

Gymir est aussi l'un des noms d'Ægir dans l'introduction de la Lokasenna et selon Snorri Sturluson qui, dans les Skáldskaparmál (25), s'appuie sur une strophe du scalde Hofgarda-Refr Gestsson (Ferdavísur, 2) pour établir l'équivalence Ægir / Hlér / Gymir. Le sens de Gymir est ici identique au nom commun gymir, cité par Snorri dans les Skáldskaparmál comme synonyme de mer et souvent traduit par « celui qui engloutit[2] ».

Il est le plus souvent admis qu'il s'agit de deux personnages distincts[3], même si John Lindow a fait valoir qu'une identité des deux géants expliquerait les invitations réciproques d'Ægir et des Ases à des banquets[4].

RéférencesModifier

  1. Régis Boyer, présentation de : L'Edda poétique, 2002 [détail de l’édition].
  2. « Engulfer ». Voir notamment Anthony Faulkes, traduction de : Snorri Sturluson, Edda, 1995 [détail de l’édition].
  3. Voir notamment Rudolf Simek, Dictionnaire de la mythologie germano-scandinave, [détail des éditions].
  4. John Lindow, Norse Mythology: A Guide to the Gods, Heroes, Rituals, and Beliefs, [détail des éditions].

SourcesModifier