Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Risler.
Georges Risler
Georges Henri Risler.jpg
Georges Risler, vers 1930.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 87 ans)
Nationalité
Activité
Autres informations
Membre de
Distinctions

Georges Henri Risler, né à Déville-lès-Rouen (Seine-Maritime) le et mort le [1], est un industriel et réformateur social français.

Sommaire

BiographieModifier

Issu d'une famille alsacienne, son père, Adolphe Risler, est industriel à Déville-lès-Rouen. Industriel à Caudebec-en-Caux où il dirige la blanchisserie Fauquet-Lemaître, franc-maçon, administrateur de nombreuses œuvres sociales et président du Musée social, il est élu membre de l'Académie des sciences morales et politiques en 1930. Il est nommé chevalier de la Légion d'honneur en 1907, officier en 1912, commandeur en 1920, Grand-Officier en 1929 et Grand'Croix en 1936.

À Strasbourg, une plaque de bronze à son effigie est apposée au 18, rue Aristide-Briand, dans une cité qui porte son nom[2].

PublicationsModifier

  • La Crise du logement, Plon-Nourrit, Paris, 1922
  • Le Travailleur agricole français, préface de Jules Méline, Payot, Paris, 1923
  • L'Amélioration du logement des travailleurs en France, préface d'Alexandre Ribot, Paris, 1937

DécorationsModifier

NotesModifier

  1. « Georges Henry Risler. Base Leonore », sur http://www2.culture.gouv.fr
  2. « Georges Risler », in Les statues de Strasbourg, Éditions Coprur, Strasbourg, p. 75 (ISBN 2-903297-42-8)
  3. « Cote LH/2331/30 », base Léonore, ministère français de la Culture


Liens externesModifier