Georges Henri Halphen

mathématicien français

Georges Henri Halphen, né à Rouen le et mort à Versailles le (à 44 ans), est un mathématicien français.

Georges Henri Halphen
Portrait de Halphen.
Fonction
Président de la Société mathématique de France
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 44 ans)
VersaillesVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nationalité
Formation
Activités
Enfant
Autres informations
Membre de
Distinctions

Biographie modifier

Fils de Jonas Halphen (1804-1848), commissionnaire en tissus et de Palmyre née Lipman (1819-1911), Georges Halphen fait ses études à l'École Polytechnique (Promotion X1862) et mène de front des carrières militaire et scientifique[1].

En 1880, il est le lauréat du Grand prix des sciences mathématiques de l’Académie des sciences pour « le perfectionnement de la théorie des équations différentielles », face à l’étude d'Henri Poincaré qui reçoit la mention du jury[2].

En 1882, il remporte le prix Steiner de l’Académie royale des sciences de Prusse[3], et assure la présidence de la Société mathématique de France .

Il reçoit le prix Poncelet en 1884 et est élu membre de l'Académie des sciences en 1886.

Terrassé par une pneumonie, il meurt le 21 mai 1889, à l'âge de 44 ans, laissant six enfants et une épouse enceinte d'une septième - qui sera prénommée Georgette.[à vérifier]

En 1872, il avait épousé Rose Marguerite Aron, dont il eut huit enfants, quatre fils et quatre filles. Sur les quatre fils, trois firent des carrières militaires et deux d'entre eux furent tués pendant la Première Guerre mondiale. Louis Halphen (1880-1950) est l'un des grands historiens français du haut Moyen Âge ; Charles Halphen (1885-1915) fut secrétaire général de la Société mathématique de France. Un de ses petits-fils, Étienne Halphen (en) (1911–1954), fut également un éminent mathématicien.

Décorations modifier

Notes et références modifier

  1. Pierre-André Meyer : 1870-1871 : Les lettres par "ballon monté" de Palmyre Halphen au temps du siège de Paris, Généalo-J, n° 145, p. 27-44
  2. (es) Alberto Tomas Perez Izquierdo, Poincaré: l'invention de la topologie, Barcelone, RBA Coleccionables, coll. « Génies des mathématiques », , 174 p. (ISBN 978-84-473-9315-2), p. 61
  3. « Georges-Henri HALPHEN (1844-1889) », sur www.sabix.org (consulté le )
  4. « Base de données Léonore », sur www.leonore.archives-nationales.culture.gouv.fr (consulté le )

Voir aussi modifier

Articles connexes modifier

Liens externes modifier