Geneviève Brossard de Beaulieu

peintre française

Marie Renée Geneviève Brossard de Beaulieu, née le à La Rochelle et morte le à Paris[1], est une artiste peintre française.

Geneviève Brossard de Beaulieu
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 76 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Maître

BiographieModifier

 
La Muse de la Poésie livrée aux regrets que lui laisse la mort de Voltaire (1785), Poitiers, musée Rupert-de-Chièvres.

Geneviève Brossard de Beaulieu naquit le [2] à La Rochelle. Elle est la fille du peintre et graveur François Louis Brossard de Beaulieu et de Geneviève Montagne. Elle étudia la peinture avec Jean-Baptiste Greuze[3].

Elle se spécialisa dans les genres historiques et mythologiques ainsi que dans le portrait. Elle eut une école à Lille jusqu'à la Révolution. À la Restauration elle obtint une pension d'État.

Plusieurs de ses travaux lui survécurent, parmi eux un Portrait de la princesse Elisabeth Lubomirksa (musée national de Varsovie), une Tête de jeune fille (musée des beaux-arts de La Rochelle), ainsi que La Muse de la Poésie livrée aux regrets que lui laisse la mort de Voltaire (Poitiers, musée Rupert-de-Chièvres).

Le peintre et collectionneur Jacques Augustin de Silvestre (1719-1809), possédait d'elle une huile sur toile représentant un portrait aujourd'hui non localisé de femme représentant une jeune brune vue de trois-quart en buste, sa chevelure entourée d'un mouchoir rouge et sa gorge en partie couverte d'un fichu[4].

Œuvres dans les collections publiquesModifier

En France
En Pologne
musée national de Varsovie
Portrait de la princesse Elisabeth Lubomirksa.
A Rome
Accademia Nazionale di San Luca « La contemplazione » - « La contemplation », 1785. Huile sur toile, cm. 41 x 33,5. Inv. 0315.

Notes et référencesModifier

  1. Archives Nationales
  2. Archives départementales de Charente Maritime. Archives en ligne baptême sur registres Paroisse Notre-Dame de la Rochelle Ref GG111, page 26/53
  3. (en) « Geneviève Brossard de Beaulieu », extrait de la notice dans le dictionnaire Bénézit, sur Oxford Art Online, (ISBN 9780199773787).
  4. François-Léandre Regnault-Delalande, Catalogue raisonné d'objets d'art du cabinet de feu M. de Silvestre, ci-devant chevalier de l'ordre de Saint-Michel et maître à dessiner des enfants de France, 1810, p. 2, lot no 4.

AnnexesModifier

Liens externesModifier