Gazzetta di Milano

La Gazzetta di Milano est le seul quotidien officiel de Lombardie en 1816 appartenant à la Maison de Habsbourg ou Maison d'Autriche. Favorable au système de l'École mutuelle. En 1830, son titre changea en « Gazzetta Privilegiata di Milano », lequel fut publié jusqu'en 1848 puis reprendra son titre « Gazzetta di Milano » jusqu'en 1875. En 1875, il est racheté par le journal Il Secolo.

Première page de la Gazzeta du 1er janvier 1825.

Quelques éditionsModifier

  • Quotidien du  : il condamne les troubles politico-religieux en Italie, et les troubles de civils et religieux. Il condamne plusieurs massacres qui sont perpétrés par les catholiques et les royalistes sur des civils et militaires (les soldats du général Gilly furent massacrés) à Nîmes, à Pont-Saint-Esprit ainsi que dans le département de la Lozère (France), et appui l'entente consentie par le général autrichien Adam Albert de Neipperg.
  • Quotidien du  : il condamne les persécutions infligées par le peuple aux protestants du département du Gard, pour se venger de l'oppression intolérante de ces protestants.
  • Quotidien du  : il calligraphie la biographie de l'abbé Grégoire, d'une façon élogieuse[1].

Autres journaux italiens de l'époqueModifier

Notes et référencesModifier

  1. Henri-François Imbert, Les métamorphoses de la liberté, ou, Stendhal devant la Restauration et le Risorgimento, Paris/Genève, Editions Slatkine, , 670 p. (ISBN 2-05-101076-5 et 978-2-0510-1076-4, lire en ligne), p. 205