Gauche divine

La Gauche divine est un mouvement d'intellectuels et d'artistes de gauche qui s'est développé à Barcelone des années 1960 au début des années 1970. Le groupe est lié au mouvement cinématographique appelé « École de Barcelone ». L'écrivain et journaliste Joan de Sagarra est celui qui baptise le groupe avec le nom de « Gauche Divine » (en français dans le texte) dans les pages du journal Tele/eXprés (es) en à l'occasion de la fête de présentation de la maison d'édition Tusquets Editores dans le Circo Price (es).

HistoireModifier

MembresModifier

La majorité de ses membres provient de la bourgeoisie et des hautes classes de la capitale catalane. Parmi eux se trouvent des écrivains et poètes tels que Félix de Azúa, Josep Maria Carandell, Ana María Moix, Terenci Moix, Jaime Gil de Biedma, José Agustín Goytisolo et Rosa Regàs ; des architectes et designers tels que Óscar Tusquets (es), Ricardo Bofill, Oriol Bohigas et Elsa Peretti ; des chanteurs comme Guillermina Motta (es), Raimon et Joan Manuel Serrat ; des photographes tels que Colita (es), Xavier Miserachs (es) ou Oriol Maspons (es) ; des modèles comme Teresa Gimpera ou Isabel Gil Moreno de Mora, connue comme « Belle Bel » ou « La niña Isabel » et considérée comme la muse du groupe ; des éditeurs comme Jorge Herralde (es), Esther Tusquets ou Beatriz de Moura (es) ; des personnalités du monde du cinéma comme Gonzalo Herralde et des interprètes de l'École de Barcelone tels que Gonzalo Suárez, Román Gubern (es) et Vicente Aranda ; ainsi que d'autres personnalités comme Perich, Oriol Regàs (es), Eugenio Trías (es) et Serena Vergano.

Notes et référencesModifier

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  • (es) VV. AA., Gauche Divine : exposición en Sala Millares del Ministerio de educación y cultura, Madrid, abril-mayo [2000], Barcelone, Lunwerg, , 136 p. (ISBN 978-84-7782-680-4)
  • (es) Manuel Vázquez Montalbán, « Informe subnormal sobre un fantasma cultural », Triunfo,‎ (lire en ligne)
  • (es) Mercedes Mazquiarán de Rodríguez, Barcelona y sus divinos : una mirada intrusa a la gauche divine a casi medio siglo de distancia, Barcelone, Bellaterra, , 154 p. (ISBN 978-84-7290-586-3)
  • (es) Alberto Villamandos Ferreira, El discreto encanto de la subversión : una crítica cultural de la gauche divine, Laetoli, , 312 p. (ISBN 978-84-92422-34-0)
  • (es) Esteve Riambau et Casimiro Torreiro Gómez, La escuela de Barcelona : el cine de la "gauche divine", Anagrama, , 440 p. (ISBN 978-84-339-2538-1)

Articles connexesModifier

Liens externesModifier