Beatriz de Moura

Editrice et traductrice hispano-brésilienne
Beatriz de Moura
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Domiciles
Formation
Activités
Éditrice, traductriceVoir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Oscar Tusquets Blanca (de à XXe siècle)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Distinctions

Beatriz de Moura, née à Rio de Janeiro en 1939, est une éditrice hispano-brésilienne, fondatrice et directrice durant quarante ans de la maison d'édition espagnole Tusquets Editores.

BiographieModifier

Issue d'une famille de diplomates brésiliens, Beatriz de Moura voyage beaucoup dans son enfance. Elle étudie notamment à l'Université de Genève.

Elle s'installe en Catalogne en 1961, où elle travaille dans plusieurs maisons d'édition à Barcelone, dont la maison d'édition Lumen entre 1965 et 1968, dirigée par l'intellectuelle féministe Esther Tusquets[1].

En 1969, Beatriz de Moura fonde, avec l'architecte Òscar Tusquets, son mari d'alors, la maison Tusquets Editores[2],[3]. Les deux premières publications sont lancées en 1969 avec deux collections : Cuadernos ínfimos et Cuadernos Marginales[4].

Située sur l'avenue Diagonale de Barcelone[5], la maison d'édition publie en castillan les œuvres d'Ernst Jünger, d'Emil Cioran, d'Italo Calvino, d'Albert Camus, d'Haruki Murakami, de Georges Bataille ou encore de Marguerite Duras et d'Henry James[6], et diffuse de nombreux auteurs hispanophones comme Octavio Paz, Gabriel García Márquez, Julio Cortázar, Mario Vargas Llosa, Adolfo Bioy Casares et Jorge Luis Borges[7],[8]

On doit à Beatriz de Moura la diffusion mondiale de grands écrivains espagnols contemporains[9], comme Enrique Vila-Matas, Javier Cercas, Almudena Grandes et Fernando Aramburu[10].

Beatriz de Moura est également la traductrice, du français au castillan, de chefs-d'œuvre de Milan Kundera[11], dont L'identité et L'ignorance.

Elle devient une personnalité majeure du monde de l'édition en Espagne et reçoit la médaille d'or du mérite des beaux-arts, décernée par le ministère espagnol de la culture pour son activité[12]. En 2012, elle signe un accord avec le groupe Planeta, qui administre et gère désormais Tusquets Editores. En 2017, elle fait don des archives de sa maison d'édition à la Bibliothèque nationale d'Espagne[13].

DistinctionsModifier

En 1998, elle est faite chevalier des arts et des Lettres[14] par le ministère de la Culture français.

En 1999, elle est décorée du "Mérite Éditorial" au Salon International du Livre de Guadalajara, au Mexique[15].

En 2006, elle est honorée de la Creu de Sant Jordi de la Généralité de Catalogne[16].

En 2010, elle reçoit la Médaille d'or du mérite des beaux-arts du ministère espagnol de la Culture.

Articles connexesModifier

Notes et référencesModifier

  1. (es) filosophia, « Beatriz de Moura 1939 »  , sur www.filosofia.org,
  2. (es) rédaction ABC, « Beatriz de Moura: «Nada de lo que se escribe ahora me gusta. Todo me parece muy artificial» »  , sur abc, (consulté le )
  3. (es) Jesús Ruiz Mantilla, « Beatriz de Moura: "Editar es como jugar a la ruleta" », El País,‎ (ISSN 1134-6582, lire en ligne, consulté le )
  4. (es) TUSQUETS, « 50º Aniversario de Tusquets. Secretos y confidencias de Vargas Llosa, Gabo y Fernando Aramburu », La Vanguardia,‎ (lire en ligne)
  5. (es) rédaction planetadelibros, « Tusquets Editores S.A. | Conócenos »  , sur PlanetadeLibros, date de publication inconnue (consulté le )
  6. (es) « Catalogo de Libros de Tusquets Editores », sur PlanetadeLibros (consulté le )
  7. Tusquets editores, « Colecciones » (consulté le )
  8. (es) « Colección Andanzas », sur PlanetadeLibros (consulté le )
  9. (es) Miguel Lorenci, « Tusquets, una feliz singladura editorial que empezó con un naufragio », sur Leonoticias, (consulté le )
  10. (es) Álvaro Colomer, « Beatriz de Moura, en el medio siglo de Tusquets: "Yo empecé a vivir con 30 años" », sur Elmundo, (consulté le )
  11. (es) Adriana Lorusso, « Beatriz de Moura, la mítica fundadora de Tusquets »  , sur noticias.perfil.com, (consulté le )
  12. (es) « Relación de premiados del año 2009 », sur Ministère de la Culture, (consulté le ) [PDF].
  13. (es) Roser Vilallonga, « Beatriz de Moura dona el archivo de editorial Tusquets a la Biblioteca Nacional de España »  , sur La Vanguardia, (consulté le )
  14. (ca) rédaction du site, « Beatriz de Moura Gurgel », sur CCCB, date de publication inconnue (consulté le )
  15. (es) El País, « Premio en México a la editora de Tusquets, Beatriz de Moura », El País,‎ (ISSN 1134-6582, lire en ligne)
  16. (es) josepmengu, « Las esperadas memorias de Beatriz de Moura », sur negritasycursivas, (consulté le )

Liens externesModifier