Gaucelin de La Garde de Chambonas

prélat catholique

Gaucelin de La Garde
Biographie
Décès
Évêque de l'Église catholique
Évêque de Maguelone
Évêque de Lodève

Blason
Deus, Rex, Amici
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Gaucelin de La Garde de Chambonas, né en ? sans doute à la Garde-Guérin (aujourd'hui en Lozère) et mort en 1304, était un évêque français. Il fut en effet évêque de Lodève de 1292 à 1296, puis évêque de Maguelone de 1296 à 1304.

BiographieModifier

Gaucelin de la Garde était le fils de Raymond de La Garde, chevalier et seigneur parier de la Garde-Guérin au bord de la voie Regordane en Gévaudan[1]. En 1275, il devient doyen de l'église de Brioude et le reste jusqu'en 1285. Il reconstruit alors l'hôtel de la Doyenné[2],[3].

Il est ensuite élu à l'évêché de Lodève en 1292. Le pape Boniface VIII le nomme en août 1296 à l'évêché de Maguelone. Il est connu, entre autres pour l'accord passé avec Raymond, évêque d'Agde, qui s'occupe de la limite entre le diocèse de Maguelone et celui d'Agde, au travers l'étang de Thau[4]. Il aide également l'évêque de Mende, Guillaume VI Durand, dans la rédaction du mémoire sur le paréage, visant à séparer le pouvoir du roi et de l'évêque sur les terres du Gévaudan.

Son neveu, Pons de La Garde, fils de son frère Thomas héritier de la parérie, a été lui évêque de Mende et comte de Gévaudan.

Notes et référencesModifier

  1. Nobiliaire universel de France, par Lespines et de Saint-Pons, disponible sur (fr) Google Books
  2. (fr) Site consacré à Brioude
  3. Brioude et la basilique Saint-Julien, par Anne Courtillé, Alain de Framond et Martin de Framond, disponible sur (fr) Google Books
  4. Mémoires historiques sur Montpellier et sur le département de l'Hérault, par Jean-Pierre Thomas, disponible sur (fr) Google Books