Ouvrir le menu principal

Gaston Poittevin

personnalité politique française
Gaston Poittevin
Gaston Poittevin 1932.jpg
Gaston Poittevin en 1932
Fonction
Député
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 63 ans)
BuchenwaldVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Parti politique
Distinction

Gaston Poittevin, né le à Cumières (Marne) et mort en déportation le au camp de concentration de Buchenwald (Allemagne), est un homme politique français, député-maire socialiste et responsable syndical.

BiographieModifier

Issu du milieu des vignerons champenois, il en sera toujours le défenseur. Très impliqué dans les organisations viticoles. Il est mobilisé pour la Grande Guerre, dont il revient avec la Croix de Guerre après avoir été prisonnier de geurre, c'est alors un rédacteur de la Champagne viticole.

 
Avec Anatole de Monzie et Paul Marchandeau inaugurant un Lycée à Reims.

Il est élu en 1919 conseiller général du canton de Châtillon-sur-Marne et quatrième député de la Marne sur la liste d'union républicaine de la fédération départementale des groupes de gauche dans la circonscription de la Marne. Il obtint personnellement 27.449 voix sur 67.003 votants. Et siège au groupe des républicains socialistes. Aux élections de 1924, il est élu premier avec 36.678 suffrages sur 86.595 votants et siège avec le groupe des républicains socialistes. Aux élections de 1928, le suffrage uninominal étant rétabli, il bat Bertrand de Mun au second tour par 8.736 suffrages contre 8.580 pour 19.635 votants, il est inscrit au groupe républicain radical et radical-socialiste et dans la commission des régions libérées. Aux élections de 1932, il bat Jacquy et siège dans le même groupe. Poste qu'il conserve jusqu'en 1936, où il est battu dès le premier tour par Pitoi qui est élu au second tour.

Il s'occupe alors d'organisations viticoles, notamment le Syndicat général des vignerons de la Champagne (cofondateur), dont il est président entre 1938 et 1941. Il meurt en déportation en 1944 au camp de Buchenwald.

MémoireModifier

Des rues dans les villages de son canton portent son nom, Cumières, Monthelon et une place à Reims.

 
Son buste à Cumières.

SourcesModifier