Gary (Indiana)

ville américaine de l'état de l'Indiana

Gary est une ville américaine du nord-ouest de l'État de l'Indiana. Située dans le comté de Lake en bordure du lac Michigan, elle est une banlieue du sud-est de Chicago. En 2020, la ville comptait 69 093 habitants. Elle fait partie de l'agglomération de Chicago et est la plus grande ville de l'Indiana à ne pas être un siège de comté.

Gary
Image dans Infobox.
L’hôtel de ville de Gary.
Nom officiel
(en) GaryVoir et modifier les données sur Wikidata
Géographie
Pays
État
Comté
Superficie
148,08 km2 ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Surface en eau
12,79 %Voir et modifier les données sur Wikidata
Altitude
180 mVoir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées
Lake County Indiana Incorporated and Unincorporated areas Gary Highlighted.svg
Démographie
Population
69 093 hab. ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Densité
466,6 hab./km2 ()
Fonctionnement
Statut
Jumelage
Histoire
Fondation
Identifiants
Code postal
46401–46411, 46401, 46404, 46405, 46407, 46410, 46411Voir et modifier les données sur Wikidata
Code FIPS
18-27000Voir et modifier les données sur Wikidata
GNIS
Indicatif téléphonique
219Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web

Elle est connue pour ses aciéries, longtemps les plus grandes du mondes. Gary est aussi la ville natale de la famille Jackson, en particulier Michael Jackson (1958-2009) et Janet Jackson.

GéographieModifier

Située en banlieue de Chicago, Gary se trouve à l'extrémité sud de ce qui était autrefois le lit du lac Chicago lors de la Préhistoire. La plus grande partie du sol de la ville est presque du sable pur. Une grande quantité du sable de la région fut utilisée pour fabriquer du verre.

HistoireModifier

La ville a été fondée en 1906 par la compagnie United States Steel Corporation, qui y établit sa principale usine. La ville prit le nom du président de U.S. Steel, Elbert H. Gary (en).

La richesse de Gary a fluctué comme l'a fait l'industrie des aciéries. Dans les années 1960, à l'instar d'autres centres urbains américains, Gary est entrée dans une spirale de déclin dû à sa désindustrialisation (délocalisations et diminution de l'activité sidérurgique).

Parmi les villes américaines de 100 000 habitants et plus, Gary avait le plus fort pourcentage de résidents afro-américains. Gary fut administrée par l'un des premiers maires afro-américains du pays, Richard G. Hatcher (en), et accueillit en 1972 la Convention nationale politique des Noirs américains.

U.S. Steel reste un important producteur d'acier, mais avec seulement une fraction de son ancien niveau d'emploi, qui est passé de 30 000 dans les années 1970 à 5 000 en 2015. Deux casinos ont ouvert leurs portes sur les rives du lac Gary dans les années 1990.

Aujourd'hui, Gary est confrontée aux difficultés d'une ville de la Rust Belt, notamment le chômage, la criminalité et le délabrement des infrastructures.

QuartiersModifier

  • Aetna
  • Ambridge
  • Black Oak
  • Brunswick
  • Downtown
  • Glen Park
  • Ivanhoe
  • Marshalltown
  • Midtown
  • Miller
  • Tarrytown
  • Tolleston
  • Westbrook

DémographieModifier

Historique des recensements
Ann. Pop.  
191016 802
192055 378 +229,59 %
1930100 666 +81,78 %
1940111 719 +10,98 %
1950133 911 +19,86 %
1960178 320 +33,16 %
1970175 415 −1,63 %
1980151 968 −13,37 %
1990116 646 −23,24 %
2000102 746 −11,92 %
201080 294 −21,85 %
Est. 202069 093 −13,95 %
Composition de la population en % (2010)[1],[2]
Groupe Gary   Indiana   États-Unis
Afro-Américains 84,8 9,1 12,6
Blancs 10,7 84,3 72,4
Métis 2,1 2,0 2,9
Autres 1,8 2,7 6,4
Asiatiques 0,2 1,6 4,8
Amérindiens 0,3 0,3 0,9
Total 100 100 100
Latino-Américains 9,4 6,0 16,7

Selon l’American Community Survey pour la période 2011-2015, 94,70 % de la population âgée de plus de 5 ans déclare parler l'anglais à la maison, 3,55 % déclare parler l'espagnol, 0,41 % une langue africaine et 1,33 % une autre langue[3].

TransportsModifier

SportModifier

JumelagesModifier

Personnalités liées à la villeModifier

Gary et l'Indiana ont été le sujet de chansons et d'albums du groupe familial The Jackson Five : Going Back to Indiana et 2300 Jackson Street. En , le maire de l’époque, Scott L. King (en), a remis les clés de la ville à Michael Jackson.

Dans la fictionModifier

Gary sert de cadre à une campagne du jeu Vampire : La Mascarade[4].

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

Article connexeModifier

Liens externesModifier