Ouvrir le menu principal

Gare de Roanne

gare ferroviaire française

Roanne
Image illustrative de l’article Gare de Roanne
La facade de la gare
Localisation
Pays France
Commune Roanne
Adresse Place Jean Troisgros
42300 Roanne
Coordonnées géographiques 46° 02′ 22″ nord, 4° 03′ 46″ est
Gestion et exploitation
Propriétaire SNCF
Exploitant SNCF
Services Intercités, TER Auvergne-Rhône-Alpes, Fret SNCF
Caractéristiques
Ligne(s) Moret-Veneux-les Sablons à Lyon-Perrache
Voies 3 (A, B et C)
Quais 2
Transit annuel 932 814 voyageurs [1]
Altitude 283 m
Historique
Mise en service
Correspondances
Bus STAR Lignes City 1 à 4
Lignes Péry 12 à 15
Ligne Proxy 20
Lignes Fléxy
Cars TIL 201,206,207,208,214

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Roanne

Géolocalisation sur la carte : Auvergne-Rhône-Alpes

(Voir situation sur carte : Auvergne-Rhône-Alpes)
Roanne

Géolocalisation sur la carte : Loire

(Voir situation sur carte : Loire)
Roanne

La gare de Roanne est une gare ferroviaire française de la ligne de Moret - Veneux-les-Sablons à Lyon-Perrache située sur le territoire de la commune de Roanne, sous-préfecture du département de la Loire en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Elle est mise en service en 1858 par la Compagnie des chemins de fer de Paris à Lyon et à la Méditerranée (PLM). C'est une gare de la Société nationale des chemins de fer français (SNCF) desservie par des trains Intercités et des trains express régionaux du réseau TER Auvergne-Rhône-Alpes. Elle est ouverte au service Fret SNCF.

Sommaire

Situation ferroviaireModifier

Établie à 283 mètres d'altitude[2], la gare de Roanne est située au point kilométrique (PK) 420,571[3] de la ligne de Moret - Veneux-les-Sablons à Lyon-Perrache, entre les gares ouvertes de Saint-Germain-des-Fossés et du Coteau. Elle est séparée de Saint-Germain-des-Fossés par les gares aujourd'hui fermées de Saint-Gérand-Le Puy - Magnet, Lapalisse - Saint-Prix, Arfeuilles - Le Breuil, Saint-Pierre-Laval, Saint-Martin - Sail-les-Bains, La Pacaudière, Changy et Saint-Germain-Lespinasse.

HistoireModifier

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (février 2016)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

C'est en juin 1858, que le chemin de fer arrivait à Roanne en provenance de Saint-Germain-des-Fossés. La gare date de cette époque. Les plans sont d'origine Paris-Orléans (PO), même si elle a été mise en service par le tout nouveau PLM. Le raccordement avec la ligne de Saint-Étienne avec le pont sur la Loire fut réalisé en novembre 1858.

 
La gare au début du XXe siècle.

Depuis le 9 décembre 2007, la gare a une desserte cadencée comme l'ensemble du réseau TER Rhône-Alpes.

En profitant de la construction du multiplexe et de la gare routière, elle a fait l'objet d'une importante rénovation intérieure et extérieure entre juin et décembre 2008. À l'issue de ces rénovations, la gare revêt une nouvelle peinture jaune poussin et gris souris, et est dotée d'un NEV (nouvel espace de vente). Cet espace de vente nouvelle génération de la SNCF regroupe départs immédiats et toutes ventes dans un design revu et corrigé en prenant modèle sur les NEV de Saint-Étienne-Châteaucreux et de Lyon-Part-Dieu. On peut y trouver deux billetteries automatiques délivrant des billets nationaux ainsi que deux bornes automatiques régionales. La gare routière d'où partent les cars TER se situe de l'autre côté de la gare (d'où l'utilité de la passerelle) sur la rue Pierre Sémard. Elle se trouvait rue Denis Papin jusqu'en juillet 2008.

 
Le tramway de Roanne croisait à niveau la ligne de Moret - Veneux-les-Sablons à Lyon-Perrache (passage à niveau de la rue Mulsant) au début du XXe siècle.

Depuis le 7 juin 2008 la gare est rénovée, 150 ans après sa mise en service, la gare de Roanne a retrouvé une passerelle flambant neuve permettant de relier la gare SNCF avec la nouvelle gare routière qui a ouvert ses portes en juillet 2008. Cet équipement fait partie intégrante du chantier du pôle d'échange de Roanne qui redonne vie et dynamisme au quartier de la gare. Le parvis de la gare a été complètement remis à neuf. Il est maintenant réservé aux piétons pour la plus grande partie et dispose de deux voies de circulation (voie taxis et voie dépose « à la volée »). Les usagers de la gare bénéficient d'un parking gratuit pendant 30 min (puis 2 € de l'heure). Le pôle d'échange de Roanne regroupant gare SNCF, gare routière, multiplexe est donc totalement terminé. Il est donc desservi en train par le réseau TER Rhône-Alpes et le réseau Intercités, en bus par les lignes STAR de l'agglomération roannaise et par le réseau de transports interurbains de la Loire (TIL) et par les taxis roannais.

En 2009, l'intérieur de la gare (hall, espace de vente, salle d'attente et point accueil) est totalement refait à neuf. L'architecture s'inspire de celle que l'on trouve à Saint-Étienne-Châteaucreux ou à Vienne et Valence.

Le 24 août 2010, la gare de Roanne est la première en France à proposer une crèche à l'attention des usagers des trains régionaux. Elle est installée dans une ancienne bagagerie de la gare sur 150 m2 et propose son service du lundi au vendredi de h à 19 h[4].

La fréquentation de la gare en 2014 a été de 974 754 voyageurs, en 2015 de 957 318, et en 2016 de 932 814 voyageurs.[5].

Des années 1960 aux années 2010, la gare, en face de laquelle se trouvait le restaurant La Maison Troisgros, était peinte en rose et vert, en hommage à l'escalope de saumon à l'oseille[6].

Service des voyageursModifier

AccueilModifier

 
Salle d'attente.

Gare SNCF, elle dispose d'un bâtiment voyageurs, avec guichet, ouvert tous les jours. Elle est équipée d'automates pour l'achat de titres de transport. C'est une gare avec des aménagements, équipements et services pour les personnes à la mobilité réduite. On y trouve également un vendeur de presse Relay, un distributeur de boissons et un loueur de véhicule[7].

DesserteModifier

Depuis le , la gare a une desserte cadencée comme l'ensemble du réseau TER Auvergne-Rhône-Alpes[réf. nécessaire].

Elle est desservie quotidiennement par des trains régionaux du réseau TER Auvergne-Rhône-Alpes en provenance et à destination de Saint-Étienne-Châteaucreux, Clermont-Ferrand, Lyon-Part-Dieu et Lyon-Perrache.

Elle est aussi desservie quotidiennement par des trains Intercités de la SNCF, en provenance et à destination de Lyon-Perrache et Nantes.

IntermodalitéModifier

 
La gare de Roanne est desservie par les bus du réseau STAR.

Elle est desservie par les lignes de bus City régulières 1 à 4, les lignes Péry 12 à 15, la ligne Proxy 20 et les lignes Fléxy à la demande du réseau STAR et des autocars qui font la liaison avec la gare du Creusot TGV. Un parc pour les vélos et un parking pour les véhicules y sont aménagés. Elle est également desservie par les lignes 201,206, 207, 208 et 214 des Transports interurbains de la Loire

Service des marchandisesModifier

Cette gare est ouverte au service du fret (train massif seulement)[8].

ProjetModifier

À moyen terme, et à la suite du Grenelle Environnement, une nouvelle ligne à grande vitesse pourrait être construite entre Lyon et Paris via Orléans et Bourges, ceci afin d'anticiper la saturation annoncée de la ligne Paris-Lyon à l'horizon 2025. Dans les tracés envisagés, cette ligne passerait à proximité de Roanne. Une nouvelle gare TGV pourrait être construite dans les environs de Roanne, ce qui permettrait de relier Paris en moins de h 35 (contre h 30 actuellement). Par contre, dans cette hypothèse, le nombre d'arrêts ne serait pas garanti. Autre solution, la desserte par la gare centre permettrait d'avoir au moins 5 liaisons avec Paris en h 35 par arrêt des TGV Saint-Étienne - Paris. Saint-Étienne serait alors à h 15 de Paris au lieu de h 50 actuellement.

Notes et référencesModifier

  1. https://ressources.data.sncf.com/explore/dataset/frequentation-gares/?sort=nombre_personnes&q=Roanne
  2. Fiche IGN.
  3. Livre : Nouvelle géographie ferroviaire de la France, par Gérard Blier, tome 2, planche no 73
  4. « La première crèche pour les usagers du TER ouvre à Roanne », France Info, 24 août 2010
  5. « Fréquentation en gares », sur ressources.data.sncf.com (consulté le 8 janvier 2019).
  6. Emmanuel Rubin et Aymeric Mantoux, Délices d’initiés : dictionnaire rock, historique et politique de la gastronomie, Don Quichotte éditions, coll. « Dico Rock », , 380 p. (présentation en ligne, lire en ligne), p. 237.
  7. Site SNCF TER Rhône-Alpes, Gare de Roanne lire (consulté le 30 septembre 2013)
  8. Site Fret SNCF : La gare de Roanne.

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier


Origine Arrêt précédent Train   Arrêt suivant Destination
Nantes Saint-Germain-des-Fossés Intercités Lyon-Vaise Lyon-Perrache
Clermont-Ferrand Vichy TER Auvergne-Rhône-Alpes Tarare Lyon-Perrache
Terminus Terminus TER Auvergne-Rhône-Alpes Le Coteau Lyon-Perrache
Terminus Terminus TER Auvergne-Rhône-Alpes Le Coteau Saint-Étienne-Châteaucreux