Ouvrir le menu principal

Pontmort
Image illustrative de l’article Gare de Pontmort
Quai de la halte.
Localisation
Pays France
Commune Cellule
(commune déléguée de Chambaron-sur-Morge depuis 2016)
Adresse Gare SNCF de Pontmort
63200 Riom
Coordonnées géographiques 45° 56′ 23″ nord, 3° 09′ 36″ est
Gestion et exploitation
Propriétaire SNCF
Exploitant SNCF
Services TER Auvergne-Rhône-Alpes
Caractéristiques
Ligne(s) Saint-Germain-des-Fossés à Nîmes-Courbessac
Voies 1
Quais 1
Altitude 330 m
Historique
Mise en service 7 mai 1855
Correspondances
Bus (RLV Mobilités) Transport à la demande[1]

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Pontmort

Géolocalisation sur la carte : Puy-de-Dôme

(Voir situation sur carte : Puy-de-Dôme)
Pontmort

La gare de Pontmort est une gare ferroviaire française de la ligne de Saint-Germain-des-Fossés à Nîmes-Courbessac, située sur le territoire de l'ancienne commune de Cellule (commune déléguée de Chambaron-sur-Morge depuis le ), à deux kilomètres du centre bourg, dans le département du Puy-de-Dôme en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Elle est mise en service en 1855 par la Compagnie du chemin de fer de Paris à Orléans (PO). C'est une halte ferroviaire de la Société nationale des chemins de fer français (SNCF), desservie par des trains TER Auvergne-Rhône-Alpes.

Situation ferroviaireModifier

Établie à 330 m d'altitude, la gare de Pontmort est située au point kilométrique (PK) 398,961 de la ligne de Saint-Germain-des-Fossés à Nîmes-Courbessac, entre les gares d'Aubiat et de Riom - Châtel-Guyon. La ligne est à voie unique[2].

« Pontmort » aurait pour origine le nom du lieu où l'on trouve un pont sur la Morge[2].

HistoireModifier

En 1853 l'enquête faite pour choisir l'emplacement des gares conclut à la création de la gare de Pontmort[3]. Elle est mise en service par la Compagnie du chemin de fer de Paris à Orléans (PO) le 7 mai 1855, lorsqu'elle ouvre la première voie de la section de Saint-Germain-des-Fossés à Clermont-Ferrand. C'est la Compagnie du chemin de fer Grand-Central de France qui en prend l'exploitation à la suite de la cession de la ligne par le PO[4].

Elle figure dans la nomenclature 1911 des gares, stations et haltes, de la Compagnie des chemins de fer de Paris à Lyon et à la Méditerranée, c'est une gare nommée Pontmort[5]. Elle porte le no 3 de la section Moret-Les-Sablons à Nimes (suite)[6]. C'est une gare ouverte au service complet de la grande vitesse (GV) et de la petite vitesse (PV)[7].

La gare a été en août 1943 le théâtre de l'évasion audacieuse de 11 prisonniers venant de Riom, organisée par la Résistance locale[8].

En 1998, le bâtiment voyageurs désaffecté était toujours présent sur le site. Il a été détruit depuis[2].

Service des voyageursModifier

AccueilModifier

Halte SNCF, c'est un point d'arrêt non géré (PANG) à entrée libre[9]. Elle dispose d'un quai avec abris[2].

DesserteModifier

Pontmort est desservie par des trains TER Auvergne-Rhône-Alpes qui effectuent des missions entre les gares de Clermont-Ferrand et de Gannat[9].

La gare de Pontmort possède un quai unique de 194 mètres de longueur utile[10]. Le quai a dû être rallongé (travaux issus du CPER 2007-2013) en vue de l'arrivée des trains Régiolis qui pourraient être utilisés en unité multiple[11].

IntermodalitéModifier

Établie à deux kilomètres du centre bourg de l'ancienne commune de Cellule, elle dispose d'un parking à proximité. Elle est desservie par des cars TER qui complètent la desserte ferroviaire : ligne de Gannat à Clermont-Ferrand[9].

La gare est desservie par le transport à la demande (TAD) de la communauté d'agglomération Riom Limagne et Volcans. Elle est le point de rabattement depuis les communes de Chambaron sur Morge, Le Cheix et Pessat-Villeneuve[1].

Notes et référencesModifier

  1. a et b Plan du réseau de transport à la demande de RLV Mobilités [PDF], sur le site RLV Mobilités (consulté le 19 mars 2019).
  2. a b c et d Site massifcentralferroviaire.com, Gare : Pontmort lire (consulté le 26 juillet 2013).
  3. Site mairiecellule.fr, Dominique Hopp, « grands travaux et expropriations », dans La Ville, 1993 lire (consulté le 26 juillet 2013).
  4. François et Maguy Palau, « 1.29 Saint Germain des Fossés-Clermont Ferrand : 7 mai 1855 », dans Le rail en France : le Second Empire, tome 1, 1852 - 1857, Palau, Paris 1998 (ISBN 2-950-94211-3) p. 103
  5. Site gallica.bnf.fr, Nomenclature des gares, stations et haltes du Chemins de fer de Paris à Lyon et à la Méditerranée, 1911, Nomenclature des gares, stations et haltes, par ordre alphabétique p. 35 intégral (consulté le 26 juillet 2013)
  6. Nomenclature gares PLM, 1911, Nomenclature par ordre Topographique p. 90 intégral (consulté le 26 juillet 2013)
  7. Nomenclature gares PLM, 1911, Explication des indications du tableau de la nomenclature p. 5 intégral (consulté le 26 juillet 2013)
  8. John F. Sweets, Clermont-Ferrand à l'heure allemande, Plon, 1996, p. 215.
  9. a b et c Site SNCF TER Auvergne : Halte ferroviaire de Pontmort lire (consulté le 25 février 2016).
  10. « Annexe B1 : Liste des gares et leurs équipements » [PDF], Document de référence des gares 2016, sur gares-sncf.com, (consulté le 25 février 2016).
  11. CESER Auvergne, « Les transports en Auvergne » [PDF], (consulté le 25 février 2016), p. 29 (30 sur le fichier).

Voir aussiModifier