Ouvrir le menu principal

Lesse
Image illustrative de l’article Gare de Lesse
Localisation
Pays France
Commune Lesse
Adresse 57580 Lesse
Coordonnées géographiques 48° 57′ 58″ nord, 6° 30′ 19″ est
Gestion et exploitation
Propriétaire SNCF
Exploitant Gare fermée
Caractéristiques
Ligne(s) Réding à Metz-Ville
Voies 2
Quais 0 (anciennement 2)
Altitude 233 m
Historique
Fermeture 1975

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Lesse

Géolocalisation sur la carte : Grand Est

(Voir situation sur carte : Grand Est)
Lesse

Géolocalisation sur la carte : Moselle

(Voir situation sur carte : Moselle)
Lesse

La gare de Lesse est une ancienne gare ferroviaire française de la ligne de Réding à Metz-Ville, située au nord du bourg centre de la commune de Lesse, dans le département de la Moselle, en région Grand Est.

C'est une halte mise en service en 1905 par la Direction générale impériale des chemins de fer d'Alsace-Lorraine (EL). Elle est fermée en 1975, et son ancien bâtiment voyageurs est détruit en 1995.

Sommaire

Situation ferroviaireModifier

Établie à environ 234 mètres d'altitude[1], la halte de Lesse est située au point kilométrique (PK) 121,236 de la ligne de Réding à Metz-Ville entre les gares fermées de Brulange et de Baudrecourt[2].

HistoireModifier

La halte[3]. de Lesse est mise en service en 1905[4] par la Direction générale impériale des chemins de fer d'Alsace-Lorraine (EL) sur sa ligne de Metz à Réding[3].

Située au passage à niveau n°86[2], elle est fermée en 1975 par la Société nationale des chemins de fer français (SNCF)[4].

Son bâtiment est détruit en juin 1995[4].

Notes et référencesModifier

  1. Source, site Géoportail (consulté le 12 septembre 2016).
  2. a et b Reinhard Douté, Les 400 profils de lignes voyageurs du réseau ferré français, vol. 1 : lignes 001 à 600, La Vie du Rail, , 238 p. (ISBN 978-2918758341), « (140) Réding - Metz », p. 70.
  3. a et b André Schontz, Arsène Felten et Marcel Gourlot, 1999, p. 188.
  4. a b et c « Gare disparue », Le Républicain Lorrain,‎ (lire en ligne, consulté le 12 septembre 2016).

Voir aussiModifier