Ouvrir le menu principal

Brunstatt
Image illustrative de l’article Gare de Brunstatt
Localisation
Pays France
Commune Brunstatt-Didenheim
Adresse Rue de la libération
68350 Brunstatt-Didenheim
Coordonnées géographiques 47° 43′ 09″ nord, 7° 18′ 51″ est
Gestion et exploitation
Propriétaire SNCF
Exploitant SNCF
Services TER Alsace et TER Franche-Comté
(jusqu'au 11 décembre 2011)
Caractéristiques
Ligne(s) Paris-Est - Mulhouse-Ville
Voies 2
Quais 2
Altitude 245 m
Historique
Fermeture 11 décembre 2011

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Brunstatt

Géolocalisation sur la carte : Haut-Rhin

(Voir situation sur carte : Haut-Rhin)
Brunstatt

La gare de Brunstatt est une gare ferroviaire française (fermée) de la ligne de Paris-Est à Mulhouse-Ville, située sur le territoire de la commune de Brunstatt-Didenheim, dans le département du Haut-Rhin, en région Grand Est.

Elle est fermée en 2011 par la Société nationale des chemins de fer français (SNCF).

Sommaire

Situation ferroviaireModifier

Établie à 245 mètres d'altitude, la gare de Brunstatt est située au point kilométrique (PK) 487,500 de la ligne de Paris-Est à Mulhouse-Ville, entre les gares de Flaxlanden et du Hasenrain (fermée).

HistoireModifier

C'était jusqu'en 2011 un point d'arrêt sans personnel de la Société nationale des chemins de fer français (SNCF), desservi par des trains TER Alsace et TER Franche-Comté.

Elle est fermée lors de la mise en service de la première phase de la LGV Rhin-Rhône le 11 décembre 2011, afin de réduire les temps de parcours des TER et ainsi de faire cohabiter TER et TGV sur le tronçon Belfort – Mulhouse de la ligne de Paris-Est à Mulhouse-Ville. La SNCF et la Région Alsace espèrent sa réouverture lors de la mise en service de la seconde phase de la ligne à grande vitesse, entre Petit-Croix et Lutterbach[1].

Service des voyageursModifier

La gare est fermée.

Notes et référencesModifier

  1. « Transports: Plus de trains et moins d’arrêts pour l’arrivée du TGV Rhin-Rhône en 2011 », Journal L'Alsace du 6 janvier 2011.

Voir aussiModifier