Ouvrir le menu principal

Gae Aulenti
Image illustrative de l’article Gae Aulenti
Présentation
Nom de naissance Gaetana Aulenti
Naissance
Palazzolo dello Stella, Drapeau de l'Italie Italie
Décès (à 84 ans)
Milan, Drapeau de l'Italie Italie
Nationalité Italienne
Activités Architecte, designer, muséographe, enseignante
Formation École polytechnique de Milan
Œuvre
Réalisations Musée d'Orsay, Musée d'art de Catalogne
Distinctions Praemium Imperiale 1991

Gaetana « Gae » Aulenti (née le à Palazzolo dello Stella, dans la province d'Udine, et morte le à Milan[1]) est une architecte, architecte d'intérieur et théoricienne d'architecture. Elle était renommée internationalement pour l'aménagement de plusieurs musées à Paris et Barcelone.

Sommaire

BiographieModifier

Né en 1927 à Palazzolo dello Stella (UD), fille d’Aldo Aulenti, d’origine apulienne [2],[3] et de Virginia Gioia, napolitaine d’origine calabraise [3],[2],[4]. Elle est diplômé en architecture de l’école polytechnique de Milan en 1953, où il a également obtenu le diplôme de la profession. Gae Aulenti a suivi une formation d'architecte à Milan dans les années cinquante [3], où l'architecture italienne est engagée dans cette recherche culturelle historique sur la récupération des valeurs architecturales du passé et de l'environnement bâti existant qui se joindra au mouvement Neoliberty. Aulenti fait partie de cette tendance, qui est en désaccord avec le rationalisme.De 1955 à 1965, il fait partie de la rédaction de Casabella-continuità (ISSN 0008-7181) dirigée par Ernesto Nathan Rogers , qu'il considère comme son "père spirituel"[5]. Ses premiers projets de mobilier sont partagés entre la comparaison avec les formes et les matériaux du passé et les expériences allant dans le sens de la pensée rogérienne de l'architecte en tant qu'intellectuel, capable de comprendre les transformations sociales et culturelles du pays.


De 1960 à 1962 elle enseigne en tant qu'assistante en composition architecturale à l'université IUAV de Venise. De 1964 à 1967, elle enseigne cette même matière au Politecnico de Milan.

Lors de la 13e biennale d'architecture de Milan en 1964, elle conçoit le pavillon italien. De 1966 à 1969, elle est vice-présidente de la Société des designers italiens. En 1974, elle fait partie de la rédaction du magazine Lotus International (ISSN 0076-101X). De 1976 à 1979, elle est enseignante au Laboratorio di Progettazione Teatrale (mise en scène) à Prato. De plus, elle est professeur invité aux États-Unis, au Canada, en Espagne, en Allemagne, en Suède et en Iran.

Elle crée des mises en scène (notamment pour le réalisateur Luca Ronconi), des meubles, des aménagements divers, des jardins, des logements, des hôtels, écoles et magasins. Elle acquiert une renommée internationale dans les années 1980. De 1980 à 1986, elle est chef du projet de réhabilitation et transformation en musée de la gare d'Orsay à Paris. En 1987, elle est faite chevalier de la Légion d'honneur par François Mitterrand. De 1982 à 1985, elle réaménage le centre national d'art et de culture Georges-Pompidou. De 1985 à 1992, elle réhabilite le Palacio Nacional de Montjuic à Barcelone en musée national d'art de Catalogne. En 1991, pour l'ensemble de son œuvre, elle reçoit le prix japonais Praemium Imperiale.

Elle décède le à Milan, à l'âge de 84 ans[1].

BibliographieModifier

Note et référenceModifier

  1. a et b Italie : décès de l'architecte Gae Aulenti, créatrice du musée d'Orsay sur Le Parisien,
  2. a et b (en) 96-97 60th, The International Who's Who 1996-97, Europa Publications, (ISBN 9781857430219, lire en ligne)
  3. a b et c « «L'architettura è un mestiere da uomini ma ho sempre fatto finta di nulla» - Corriere della Sera », sur www.corriere.it (consulté le 13 avril 2019)
  4. (it) « Gae AULENTI Arte e impegno addio alla signora dell' architettura - la Repubblica.it », sur Archivio - la Repubblica.it (consulté le 13 avril 2019)
  5. (it) Fiorella Bulegato, Il design degli architetti italiani, 1920-2000, Electa architettura, (ISBN 9788837095628, lire en ligne)

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :