Ouvrir le menu principal
Gabriel Gohau
Gohau-.jpg
Photo de Gabriel Gohau par Patrice Maurin-Berthier
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (84 ans)
NantesVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
Distinction

Gabriel René Marc Gohau, né le à Nantes en Loire-Atlantique, est un historien de la géologie, président du Comité français d'histoire de la géologie (COFRHIGEO).

Sommaire

BiographieModifier

Il entre en 1955 à l'École normale supérieure de Saint-Cloud, où il prépare la licence ès sciences à la Sorbonne. Il suit, à l'ENS, les cours de géologie de Léon Lutaud, puis choisit pour sujet de DES, en 1958, un travail sur la tectonique de la région de Vence (Alpes-Maritimes) que lui propose Jacques Bourcart, qui vient de succéder à Lutaud dans la chaire de géologie dynamique.

Il est reçu en 1959 à l'agrégation de sciences naturelles, puis nommé à Paris, au lycée Janson-de-Sailly, où se déroulera toute sa carrière.

C'est alors que se manifeste son goût pour l'histoire des sciences. Il rencontre Georges Canguilhem, et suit ses séminaires, au moment où lui-même achève un ouvrage de vulgarisation intitulé Biologie et biologistes, paru en 1978.

Il est membre fondateur du Comité français d'histoire de la géologie (COFRHIGEO) créé en 1976 par François Ellenberger. Gabriel Gohau abandonne vers cette époque l'histoire de la biologie[1] pour celle de la géologie qui correspond mieux à ses intérêts, et entreprend la préparation d'une thèse de doctorat d'État sur les Idées anciennes sur la formation des montagnes, qu'il soutient en 1983 sous la direction de François Dagognet. Il publie ensuite une Histoire de la géologie (1987)[2].

Gabriel Gohau est invité par les Éditions Albin Michel à écrire, pour la prestigieuse collection "L'Évolution de l'humanité", le volume sur Les sciences de la Terre aux XVIIe et XVIIIe siècles (1990)[3]. Il est distingué en 1994 par la Société géologique de France qui lui décerne le prix Wegmann d'histoire de la géologie.

Il publie encore en 2003 Naissance de la géologie historique, puis en 2010 Histoire de la tectonique.

Gabriel Gohau succède en 1996 à François Ellenberger à la présidence du COFRHIGEO.

En 2010, la Geological Society of America lui décerne son History of Geology Award[4], prix de la division d'histoire de la géologie.

PrixModifier

  • prix Wegmann d'histoire de la géologie, décerné par la Société géologique de France (1994).

ŒuvresModifier

  • Les fossiles, S.E.V.P.E.N., 1966.
  • Les théories scientifiques, 1966.
  • Plaidoyer pour Georges Cuvier, 1971.
  • Idées anciennes sur la formation des montagnes, 1983.
  • Biologie et biologistes, Magnard, 1984.
  • Les sciences de la Terre, Albin Michel, 1990.
  • Une histoire de la géologie, Seuil, 1990.
  • Des sciences dans l'histoire, Nouvelles Éditions Rationalistes, 1996.
  • Naissance de la géologie historique, Vuibert, 2003.
  • Jules Verne : De la science à l'imaginaire, Larousse, 2005 (avec Philippe de la Cotardière, Jean-Paul Dekiss, Michel Crozon et Alexandre Tarrieu).
  • Histoire de la tectonique, Vuibert, 2010.
  • Les sciences de la terre aux XVIIe et XVIIIe siècles, 2014.

SourcesModifier

Notes et référencesModifier

  1. Gabriel Gohau reviendra en 1997 à l'histoire de la biologie en publiant une Histoire des sciences de la vie, rééditée en 2011, qu'il signe avec Pascal Duris.
  2. Cette Histoire de la géologie (1987) sera rééditée en format de poche dans la collection "Points", puis traduite et publiée aux États-Unis (A History of Geology, 1990).
  3. Voir la critique concernant Les sciences de la Terre aux XVIIe et XVIIIe siècles dans Annales d'histoire économique et sociale.
  4. « 2010 Mary C. Rabbitt History of Geology Award - Presented to Gabriel Gohau ».

Liens externesModifier