Gaëtan Joseph Prosper César de Laville de Villa-Stellone

Gaëtan Joseph Prosper César de Laville de Villa-Stellone
Surnom César de Laville
Naissance
Turin (Piémont Piémont)
Décès (à 73 ans)
Toulouse (Haute-Garonne)
Origine Piémont Piémont
Drapeau des États de Savoie États de Savoie
Allégeance Royaume de Sardaigne Royaume de Sardaigne
Drapeau de la France République française
Drapeau de l'Empire français Empire français
Drapeau du Royaume de Hollande Royaume de Hollande
Drapeau de l'Empire français Empire français
Drapeau de l'Empire français pendant les Cent-Jours Empire français (Cent-Jours)
Drapeau du Royaume de France Royaume de France
Arme Infanterie
Grade Général de brigade
Années de service 17911826
Conflits Guerres napoléoniennes
Distinctions Baron de l'Empire
Officier de la Légion d'honneur
Chevalier de l'Ordre de la Réunion
Chevalier de Saint-Louis
Autres fonctions Écuyer de la reine de Hollande
Secrétaire général du ministère de la Guerre
Famille Fils de Hercule-Ferdinand, comte de Laville de Villestellone

Gaëtan Joseph Prosper César, baron de Laville de Villa-Stellone, né le à Turin, mort le à Toulouse), est un général piémontais de la Révolution et de l’Empire.

BiographieModifier

Fils puîné du comte de La Ville de Villastellone, César de Laville entre comme volontaire dans les dragons du roi de Sardaigne au mois de , et devient sous-lieutenant en 1792, et lieutenant en 1796.

Dans un combat livré sous les murs de Vérone (an VII), il fait mettre bas les armes à un bataillon autrichien aux prises avec un régiment français, et, pour cette action hardie est fait capitaine. Chef d'escadron au 1er régiment de hussards piémontais (an IX), il devient aide de camp du maréchal Bessières, et fait, à la Grande Armée, les campagnes d'Autriche en 1805, et de Prusse en 1806.

Il passe ensuite dans l'état-major du roi Louis qui l'emmène en Hollande et en fait son écuyer[1].

Après avoir combattu à Essling et à Wagram, il est nommé colonel et envoyé en 1811, en Espagne. L'année suivante, Laville fait la campagne de Russie et se signale aux batailles de Smolensk, de la Moskowa, de Malojaroslawetz, et au passage de la Bérésina. Promu le , général de brigade, il est attaché au 1er, puis au 13e corps d'armée, en qualité de chef d'état-major, et reçoit, à l'attaque du pont de Hambourg, un coup de feu qui le met hors de service.

Naturalisé français par ordonnance royale du , le général de Laville est choisi par Davout, pour remplir les fonctions de secrétaire général du ministère de la Guerre. Mis en disponibilité après Waterloo, il est chargé en 1819, d'une inspection générale d'infanterie et retraité en 1826.

Le général Laville épouse en 1823[2] Antoinette-Louise Auguié ( - rue du Temple, Paris - Saint-Leu-la-Forêt), nièce de Madame Campan, sœur d'Adèle de Broc (vers 1785-1813), dame pour accompagner la reine Hortense, et d'Aglaé Auguié (1782-1854), dame du palais de l'impératrice Joséphine (1804-1810) puis de l'impératrice Marie-Louise (1810-1814), maréchale Ney et veuve de M. Charles-Guillaume Gamot (1766-1820), préfet de la Lozère (1813-1814), puis de l'Yonne (1814-1815). Sans enfants de son mariage, la baron vécut depuis dans la retraite et meurt le à Toulouse[3],[4].

État de serviceModifier

  • 1796 : Lieutenant (  Royaume de Sardaigne) ;
  •  : Capitaine ;
  •  : Chef d'escadron ;
  •  : Colonel (  Royaume de Hollande) ;
  • Écuyer de la reine de Hollande ;
  •  : Chef d'escadron (  Empire français) ;
  •  : Colonel ;
  •  : Général de brigade ;
  •  : Aide de camp du maréchal Bessières ;
  •  : Chef d'état-major du 13e corps de la Grande Armée ;
  •  : Chef d'état-major du 1er corps de la Grande Armée ;
  •  : Commandant à Hambourg ;
  •  : Mis en non-activité ;
  •  : Naturalisé français ;
  • -  : Secrétaire général du ministère de la Guerre ;
  •  : en non-activité ;
  •  : Inspecteur d'infanterie ;
  •  : Mis en disponibilité ;
  •  : Admis en retraite ;
  •  : Mis en disponibilité ;
  •  : Placé dans la section de réserve ;
  •  : Réadmis en retraite.

TitresModifier

DictinctionsModifier

     

ArmoiriesModifier

Figure Blasonnement
  Armes des Laville de Villa-Stellone


Selon Jean-Baptiste Rietstap
Coupé: au 1, d'azur, à un cygne d'argent; au 2, parti: a. d'or à la croix de gueules; b. de gueules à trois bandes d'or et au chef d'azur ch. de trois étoiles d'argent.[6]
Ou

Écartelé: aux 1 et 4, d'azur, à un cygne nageant d'argent; au 2, d'or, à la croix de gueules; au 3, d'argent, à la croix de sable, cantonnée de quatre losanges du même.[6]
On trouve aussi
Bandé d'or et de gueules ; au chef d'azur chargé de trois étoiles d'or rangées en fasce.[5]
Armes du baron de la Ville de Villa Stellone et de l'Empire

Écartelé au premier de gueules à trois barres d'or, au chef d'azur chargé de trois étoiles d'argent, au deuxième des barons tirés de l'armée ; au troisième d'argent à la croix de sable cantonnée de quatre losanges du même, au quatrième d'azur au cigne nageant d'argent.[7],[5]


Notes et référencesModifier

  1. Almanach impérial
  2. Mémoires de la reine Hortense, vol. 2, Plon, (lire en ligne)
  3. a et b « Cote LH/1508/11 », base Léonore, ministère français de la Culture
  4. « LAVILLE DE VILLA STELLONE Gaëtan Joseph Prosper César », Réorganisation ministérielle durant les Cent-Jours. L.A.S. - Référence : D00074, sur www.documents-anciens.com (consulté le 26 novembre 2011)
  5. a b c et d Vicomte Albert Révérend (1844-1911), Armorial du Premier Empire : titres, majorats et armoiries concédés par Napoléon Ier, vol. 3, Paris, (4 vol. in 2) Au bureau de L'Annuaire de la noblesse, (lire en ligne)
  6. a et b Jean-Baptiste Rietstap, Armorial général, t. 1 et 2, Gouda, G.B. van Goor zonen, 1884-1887
  7. a et b « BB/29/967 page 80. », Titre de baron, accordé par décret du , à César de la Ville de Villa Stellone. Paris ()., sur chan.archivesnationales.culture.gouv.fr, Centre historique des Archives nationales (France) (consulté le 4 juin 2011)

AnnexesModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

BibliographieModifier

  : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  •  Louis-Gustave Vapereau, Dictionnaire universel des contemporains : contenant toutes les personnes notables de la France et des pays étrangers... ouvrage rédigé et continuellement tenu à jour, avec le concours d’écrivains et de savants de tous les pays, vol. 2, I-Z, Hachette, , 881 p. (lire en ligne), p. La Ville (Gaétan-Joseph-Prosper-César, baron de) ;