Gaëlle Enganamouit

joueuse de football camerounaise

Gaëlle Enganamouit
Image illustrative de l’article Gaëlle Enganamouit
Gaëlle Enganamouit en 2016
Situation actuelle
Équipe Drapeau : Espagne Málaga CF
Biographie
Nom Gaëlle Deborah Enganamouit
Nationalité Drapeau : Cameroun Camerounaise
Naissance (28 ans)
Lieu Yaoundé (Cameroun)
Taille 1,71 m (5 7)[1]
Poste Attaquant
Parcours junior
Années Club
2004-2009Drapeau : Cameroun Lorema de Yaoundé
Parcours professionnel1
AnnéesClub 0M.0(B.)
2009-2012Drapeau : Cameroun Lorema de Yaoundé
2012-2014Drapeau : Serbie Spartak Subotica
2014-2016Drapeau : Suède Eskilstuna United 043 (24)
2016Drapeau : Suède FC Rosengård 010 0(4)
2017-2018Drapeau : République populaire de Chine Dalian Quanjian
2018Drapeau : Norvège Avaldsnes IL 020 0(5)
2019-2020Drapeau : Espagne Málaga CF
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
2010-2020Drapeau : Cameroun Cameroun 043 0(5)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 30 novembre 2018

Gaëlle Deborah Enganamouit (née le à Yaoundé)[2] est une joueuse de football camerounaise, évoluant au club suédois FC Rosengård au poste d'attaquant[3]. Elle remporte en 2015 le titre de meilleure joueuse africaine de l'année[4]. Elle représente son pays aux Jeux olympiques d'été de 2012[5] et à la Coupe du monde féminine de football 2015[6].

BiographieModifier

Gaëlle Enganamouit est la benjamine d’une famille de 9 enfants (7 filles et 2 garçons)[7].

Elle est détectée à 11 ans et évolue au Tonnerre Kalara Club puis est transférée au Lorema de Yaoundé en 2004[8]. Elle rejoint en 2012 le club serbe du ŽFK Spartak Subotica avec lequel elle remporte le doublé Coupe-Championnat et connaît une première participation à la Ligue des champions féminine de l'UEFA. En 2014, elle rejoint la Suède et l'Eskilstuna United DFF.

Lors de la Coupe du monde féminine de football 2015, pour le premier match de groupe le , elle inscrit son premier triplé sous les couleurs de la sélection nationale qui joue contre l'Équateur son premier match de l'histoire de la compétition[9].

Elle reçoit le titre de meilleure joueuse africaine de l'année 2015[10].

Elle est la seule africaine en lice pour le titre de meilleure joueuse BBC 2016[11].

En 2016, elle incorpore le FC Rosengård. Puis elle fait l'objet d'un transfert record vers Dalian Tianjin Quanjian Women’s FC, un club chinois, mais ne peut jouer pendant plusieurs mois suite à une blessure. Elle est finalement engagée en Europe, à nouveau, en 2018, avec le club d'Avaldsnes, vice-champion de Norvège en 2015. « Son expérience internationale nous sera utile », explique ce club, en précisant :« Ce qui nous plait chez Gaelle, c'est sa pointe de vitesse et son physique dans le jeu. Elle a aussi montré tout au long de sa carrière qu'elle est une buteuse et a eu de bonnes saisons quand elle était en Suède »[12].

Le , elle inaugure la première école de football féminin du Cameroun[13]. En 2019, elle est de nouveau retenue dans la sélection nationale du Cameroun pour la Coupe du monde de football féminin[14].

Le , Gaëlle Enganamouit a annoncé jour de son 28e anniversaire, la fin de sa carrière[15].

PalmarèsModifier

En sélection nationaleModifier

En clubModifier

Distinctions individuellesModifier

  • Meilleure joueuse camerounaise de la saison 2010-2011[16]
  • Meilleure buteuse du Championnat de Suède 2015 avec 18 buts[17].
  • Meilleure joueuse africaine de l'année 2015[18]

Notes et référencesModifier

  1. (en) Liste complète des équipes à la Coupe du monde 2019, sur www.fifadata.com
  2. « focus/ Gaëlle Enganamouit une nouvelle legende du football feminin? », sur Africa Media 7, (consulté le 14 août 2016)
  3. « Gaëlle Enganamouit, la lionne indomptable - JeuneAfrique.com », (consulté le 14 août 2016)
  4. « Glo-CAF Awads : Enganamouit Ballon d’or, les Lionnes meilleure sélection » (consulté le 14 août 2016)
  5. « BBC Sport - London 2012 Olympics - Gaelle Enganamouit : Cameroon, Football », sur www.bbc.co.uk (consulté le 23 janvier 2016).
  6. FIFA.com, « Coupe du Monde Féminine FIFA, Canada 2015™ - Joueurs - Gaelle-ENGANAMOUIT - FIFA.com », sur FIFA.com (consulté le 23 janvier 2016).
  7. a et b « Gaëlle Déborah Enganamouit, la force tranquille », sur www.camfoot.com, (consulté le 26 janvier 2016).
  8. « Suède : Gaëlle Enganamouit marche sur l’eau avec un triplé », sur www.football237.com (consulté le 26 janvier 2016).
  9. « Gaëlle Enganamouit », sur www.amina-mag.com (consulté le 26 janvier 2016).
  10. « Cameroun : Gaelle Enganamouit de retour au pays avec son trophée », sur www.mamafrika.tv, (consulté le 26 janvier 2016).
  11. « 5 femmes, 1 prix: Footballeuse 2016 - BBC Afrique » (consulté le 14 août 2016)
  12. « Transfert - Norvège : Nouvelle aventure pour Gaëlle Enganamouit », Plus de foot,‎ (lire en ligne)
  13. (en-GB) « Une première académie de football féminin au Cameroun », BBC News Afrique,‎ (lire en ligne, consulté le 6 janvier 2019)
  14. « Coupe du monde féminine 2019 : La liste des 23 Lionnes pour la compétition », Africa Top Sports,‎ (lire en ligne)
  15. Farid Achache, « Retraite prématurée pour Gaëlle Enganamouit, Lionne indomptable d’exception », RFI,‎ (lire en ligne)
  16. « Livecamerfoot awards 2011: Abouna Ndzana remporte le «Golden» », sur www.journalducameroun.com, (consulté le 26 janvier 2016).
  17. « Gaëlle Enganamouit : Le soulier d’or du Championnat Suédois », sur www.camerpost.com, (consulté le 26 janvier 2016).
  18. « Aubameyang et Mbwana Samatta en or », sur www.cafonline.com, (consulté le 26 janvier 2016).

Liens externesModifier