Ouvrir le menu principal

Geertgen tot Sint Jans

peintre hollandais
(Redirigé depuis Gérard de Saint-Jean)
Geertgen tot Sint Jans
Geertgen tot Sint Jans.jpg
Portrait de Geertgen tot Sint Jans, XVIIe siècle.
Naissance
Décès
Activité
Lieu de travail

Geertgen tot Sint Jans, en français Gérard de Saint-Jean tire son nom de la confrérie de Saint-Jean, où il passa ses dernières années (il est également connu comme Gerrit Gerritsz). Probablement né en 1460 ou 1465 à Leyde, Pays-Bas et décédé en 1490 ou 1495 à Haarlem, Pays-Bas, il fut un peintre de l'école des Primitifs flamands au XVe siècle.

La Sainte Parenté, Amsterdam, Rijksmuseum

BiographieModifier

Aucun document contemporain à sa vie n'est connu, et le premier témoignage sur sa vie et ses œuvres est de 1604, dans le Schilder-boeck de Carel van Mander[1].

Selon van Mander, Geertgen était probablement un élève d'Albert van Ouwater[2] qui était l'un des premiers peintres à l'huile dans les provinces septentrionales des Pays-Bas. Les deux peintres ont vécu dans la ville de Haarlem[3] où Geertgen a été rattaché à la maison de l'Ordre de Saint-Jean de Jérusalem, peut-être en tant que frère lai, pour laquelle il peignit un retable. Dans son livre, van Mander affirme que Geertgen prit le nom de Saint-Jean sans rejoindre l'ordre, donc son nom de famille « de Saint Jean » est dérivé du nom de l'ordre « vers Saint Jean »[2].

TechniqueModifier

Comme la plupart des peintres de son temps, il a peint à l'huile sur des panneaux. Ses peintures représentent des scènes du Nouveau Testament et certains d'entre eux ont été détruits lors de la Réforme. Le nombre d'œuvres qui lui sont attribuées varie entre 12 et 16 (voir ci-dessous).

Œuvres de Geertgen tot Sint JansModifier

Image Titre Date Format Lieu Musée
  Le Sort des restes de saint Jean-Baptiste[4] 1490 (après) Panneau de chêne
172 × 139 cm
Vienne Kunsthistorisches Museum
  Lamentation du Christ 1485-1490 175 × 139 cm Vienne Kunsthistorisches Museum
  Vierge en gloire 1485 huile sur bois
26,8 × 20,5 cm
Rotterdam Musée Boijmans Van Beuningen
  Adoration des rois mages[5] bois
1490
90 × 70 cm Amsterdam Rijksmuseum Amsterdam
Prêt au Musée Boijmans Van Beuningen
  Arbre de Jessé 1480 89,8 × 60,6 cm Amsterdam Rijksmuseum Amsterdam
Prêt au Musée Boijmans Van Beuningen
  La Sainte parenté 1495 137,2 × 105,8 cm Amsterdam Rijksmuseum Amsterdam
Prêt au Musée Boijmans Van Beuningen
  Christ de douleur 1495 26 × 28 cm Utrecht Musée du couvent Sainte-Catherine
  La Nativité de nuit[6] 1480-1490 Huile sur chêne
34 × 25 cm
Londres National Gallery
  Crucifixion 24,4 × 18,4 cm Édimbourg National Gallery of Scotland
  Jean-Baptiste dans le désert 1485-1490 huile sur bois
42 × 28 cm
Berlin Gemäldegalerie
  La Résurrection de Lazare
avec un couple d'orants
[7]
1480-1484 bois
127 × 97 cm
Paris Louvre
  Adoration des mages (Cleveland) 1490 29 × 19 cm Cleveland (Ohio) Cleveland Museum of Art
  Adoration des mages (Triptyque) 1485 111 × 69 cm et
71 × 39 cm
Prague Národní galerie
Fragment avec Joseph Francfort-sur-le-Main Musée historique de Francfort
  Vierge à l’Enfant 12 × 9 cm Milan Pinacoteca Ambrosiana

Œuvre attribuée à Geertgen tot Sint JansModifier

Image Titre Date Format Lieu Musée inv.
  Saint Bavon[8] 1466-1500 36,5 x 30 cm Saint-Pétersbourg Musée de l'Ermitage ГЭ-5174

Notes et référencesModifier

  1. Le Schilderboeck dans la Digitale Bibliotheek der Nederlandse Letteren (DBNL, « Bibliothèque numérique de la littérature néerlandaise »).
  2. a et b « Geertgen tot Sint Jans », www.rijksmuseum.nl, Rijksmuseum Amsterdam
  3. (nl) Karel van Mander, « T'leven van Albert van Ouwater, Schilder van Haerlem », Het Schilder-Boeck, Bibliothèque numérique de la littérature néerlandaise,
  4. Wolfgang Prohaska, Le Kunsthistorisches Museum de Vienne : Peinture, C.H. Beck/Scala Books, (ISBN 3 406 47459 4), p. 59
  5. Adoration des rois mages
  6. Nativité de nuit
  7. Résurrection de Lazare
  8. L'attribution de l'œuvre à Geertgen tot Sint Jans par le Musée de l'Ermitage est incertaine.

Catalogues d'expositionModifier

  • 1966 : Dans la lumière de Vermeer, Paris, Musée de l'Orangerie, 24 septembre - 28 novembre 1966.

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Lien externeModifier