Gérard Joseph Xhrouet

musicien
Gérard Joseph Xhrouet
Image dans Infobox.
Jules Gérard Xhrouet, clarinettiste, ca. 1888
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 71 ans)
SpaVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Clarinettiste, sculpteurVoir et modifier les données sur Wikidata

Gérard Joseph Xhrouet, né le à Spa en province de Liège et décédé le à Spa[1], est un instrumentiste clarinettiste belge. La première école de musique de Spa fut créée en 1842.

BiographieModifier

En 1889, à 55 ans, il se rend à Montréal et se fait plus que particulièrement remarquer[2] comme clarinettiste soliste de l’orchestre d’Ernest Lavigne se produisant devant plus de 3 000 personnes fin pour l’inauguration du Parc Sohmer dont ce dernier est l’initiateur.

Les deux fils et élèves de Gérard Joseph l’accompagneront au Québec ; Jules Gérard Xhrouet, né en 1863, clarinettiste, décédé en et inhumé au cimetière de Mont-Royal, et G. Xhrouet, basson. Le frère cadet de l’instrumentiste et compositeur d’origine spadoise, Frantz Jehin-Prume, Erasme Jehin-Prume, violoniste, avait rejoint ce premier, avant cela, de Spa à Montréal en 1888.

Gérard Joseph Xhrouet, outre ses qualités de clarinettiste depuis ses trente ans, propriétaire, restaurateur à Spa, était aussi, par ailleurs sculpteur[3]. Il fit modestement, mais avec un succès attesté, partie des nombreux instrumentistes belges à contribuer à la vie musicale[4] canadienne dont parmi les Belges les plus connus on peut citer, dès 1856, les Liégeois, Jules Hone ou Frantz Jehin-Prume, né à Spa.

Un orchestre symphonique de quarante instrumentistes venus de Belgique, surtout de Bruxelles et Liège, recruté dans le pays par le canadien Ernest Lavigne, s’installera à Montréal et se produira régulièrement avec plusieurs autochtones au Parc Sohmer à partir de 1890.

BibliographieModifier

  • Xhrouet, le virtuose, Bulletin des recherches historiques, Société des études historiques (Québec), Archives de la province de Québec, 1937, p. 384;
  • André Vermeirre, L’immigration des Belges au Québec, éd. du Septentrion, 2001, (ISBN 2894483015), chapitre VI, Les artistes, p. 194, note no 283;
  • Yvan Lamonde, Raymond Montpetit, Le parc Sohmer de Montréal : 1889-1919, un lieu populaire de culture urbaine, Québec, Institut québécois de recherche sur la culture, 1986.

Notes et référencesModifier

  1. Gérard Joseph Xhrouet sur geneanet.org
  2. in Le Monde de Montréal, 28 mai 1889
  3. Les Xhrouet de Spa s’y sont distingués par une dynastie de peintres, graveurs, tourneurs d’ornement, dessinateurs, sculpteurs, etc.
  4. En 1804 déjà, N. Xhrouet, imprimeur-éditeur à Paris, publie un nouveau journal : Correspondances des amateurs de musique. Aujourd'hui, Benoît Xhrouet, né en 1979, est membre fondateur de Music Fund en vue d’offrir un soutien aux musiciens dans les zones de conflit et pays en voie de développement ; François Xhrouet, né en 1986, est baryton au Conservatoire royal de Bruxelles ; Anick Xhrouet, née en 1965, est cadre de l’Opéra national de la Monnaie.

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Lien externeModifier