Funiculaire SMC

Funiculaire
Sierre–Montana-Crans
Image illustrative de l’article Funiculaire SMC

Réseau Crans-Montana, Drapeau de la Suisse Suisse
Histoire
Mise en service
Dernière modification
Exploitant SMC
Infrastructure
Conduite (système) automatique
Exploitation
Matériel utilisé 2 voitures
Points d’arrêt 8
Longueur 4,191 km
Temps de parcours 12[1] min
Jours de fonctionnement LMaMeJVSD
Lignes connexes ligne du Simplon (CFF) à la gare de Sierre
Schéma de la ligne
uexKBHFa uKBHFa BUS
Montana, Gare alt. 1466 m
uexBHF uBHF
Marigny alt. 1420 m
uexSPLa uSTR
uexvBHF uBHF BUS
Bluche-Randogne alt. 1263 m
uexSPLe uSTR
uexSTR uSTR
uexKXBHFe-L uexKXBHFa-R uBHF BUS
St-Maurice-de-Laques alt. 1074 m
uexSTR uSPLa
uexSTR uSPLe
uexBHF uBHF
Darnona alt. 894 m
uexBHF uBHF BUS
Venthône alt. 817 m
uexSPLa uSTR
uexSPLe uSTR
uexBHF uBHF
Muraz
uexTUNNEL2 uTUNNEL2
tunnel de Muraz (78 m)
uexTUNNEL2 uTUNNEL2
tunnel de Pradegg (73 m)
uexKBHFe uKBHFe
Sierre SMC alt. 539 m

Le funiculaire SMC a été construit en 1911 pour relier la ville de Sierre à la station de ski de Crans-Montana (canton du Valais, Suisse). Le , la société du funiculaire a été constituée dans le but de mettre un funiculaire en place. La mise en exploitation a eu lieu le , avec un écartement des voies de 1 000 mm.

La distance entre les deux villes est de environ 4 kilomètres, qui était à l'époque une grande distance pour un funiculaire, surtout le problème était le câble de 4 kilomètres. Donc c'est pour cela que l'on a construit deux segments qui se rejoignaient à Saint-Maurice-de-Laques (1 074 m), là où le transfert entre les deux funiculaires pouvait se faire.

Le , l'ancienne gare terminus de Sierre a laissé place à une nouvelle gare liée à la construction d'un nouveau centre commercial et d'un parking couvert sur deux étages, pour environ 120 voitures[2].

Le , le funiculaire a été fermé pour pouvoir effectuer une rénovation complète de l'installation et fusionner les deux segments pour qu'ils n'en fassent plus qu'un, grâce à une section de croisement au milieu du parcours. Le suivant, il a été rouvert avec de nouvelles voitures et le temps de parcours a été diminué de 30 minutes à 12 sans avoir besoin de changer de funiculaire (avec une vitesse maximale de 8 m/s).

Depuis cette date, le funiculaire du SMC est le plus long d'Europe avec 4 191 mètres et une dénivellation de 927 mètres.

Lors de son assemblée générale de , la compagnie annonce un investissement de 25 millions de francs pour la modernisation de la ligne avec changement du rail, des wagons. Les changements permettront une amélioration des cadences pour l'année 2021[3]. Cependant, les modifications impliquent la suppression des six arrêts intermédiaires combattue depuis septembre 2018 par l'association "F'unis"[4]. Trois mois plus tard, l'association a récolté 8745 signatures dans le but de maintenir tous les arrêts intermédiaires de la ligne[5]. Par la suite, c'est quatre des six arrêts intermédiaires qui sont finalement menacés[6]. L'association F'unis défend alors un concept alternatif comprenant deux véhicules directs de 120 places et un véhicule omnibus de 40 places qui respecterait les six arrêts intermédiaires existants[6].

Données techniquesModifier

Funiculaire à va-et-vient avec 2 voitures et câble lest.

  • Longueur exploitée : 4 191 mètres
  • Dénivellation : 927 mètres
  • Pente : de 133  à 426 
    • Pente moyenne : 227,4 
  • Écartement des rails : 1,05 m
  • Altitude station aval / station de renvoi et tension 539 m
  • Altitude station amont / station motrice 1 466 m
  • Câble tracteur / diamètre 39 mm
  • Câble lest / diamètre 16 mm
  • Capacité par voiture 120 + 1 Pers
  • Poids d'une voiture / charge utile 16 400 kg / 9 600 kg
  • Vitesse max. 8 m/s
  • Capacité horaire 650 pers/h
  • Moteur électrique à courant continu avec convertisseur à thyristors / Puissance du moteur 920 kW / 1 380 kW
  • Constructeurs :

Notes et référencesModifier

  1. 12 min si direct ; durée variable si omnibus selon le nombre d'arrêt marqués
  2. Bulletin UST, aout 1966
  3. Journal de Sierre et du Valais central, 16 juin 2017
  4. « Funiculaire Sierre-Crans-Montana: un “Funibus”, un 3e véhicule pour garder les arrêts intermédiaires de la ligne », sur Canal9 (consulté le )
  5. Julie Rausis, « 8745 signatures pour sauver les arrêts intermédiaires du funiculaire Sierre-Montana », sur www.rhonefm.ch, (consulté le )
  6. a et b Nathalie Terrettaz, « Un projet pour éviter de supprimer les arrêts intermédiaires du funiculaire Sierre Crans-Montana », sur www.rhonefm.ch, (consulté le )

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :