Venthône

commune suisse

Venthône
Venthône
L'église et le château de Venthône.
Blason de Venthône
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Drapeau du canton du Valais Valais
District Sierre
Localité(s) Darnona
Communes limitrophes Randogne, Mollens, Miège, Veyras, Sierre
Président(e) Grégoire Clavien
NPA 3973
N° OFS 6249
Démographie
Gentilé Venthônois
Population
permanente
1 283 hab. (31 décembre 2018)
Densité 507 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 18′ 33″ nord, 7° 31′ 53″ est
Altitude 799 m
Superficie 2,53 km2
Divers
Langue français
Localisation
Localisation de Venthône
Carte de la commune dans sa subdivision administrative.
Géolocalisation sur la carte : canton du Valais
Voir sur la carte administrative du Canton du Valais
City locator 14.svg
Venthône
Géolocalisation sur la carte : Suisse
Voir sur la carte administrative de Suisse
City locator 14.svg
Venthône
Géolocalisation sur la carte : Suisse
Voir sur la carte topographique de Suisse
City locator 14.svg
Venthône
Liens
Site web www.venthone.ch
Sources
Référence population suisse[1]
Référence superficie suisse[2]

Venthône est une commune suisse du canton du Valais, située dans le district de Sierre.

Situation géographiqueModifier

La commune de Venthône est située à quatre kilomètres de Sierre et dix de Montana, elle comprend les hameaux des Anchettes, du Moulin et une partie de celui de Darnona. On y accède soit au moyen du funiculaire, soit par la route de Montana par le côté est de la ville de Sierre. Le territoire communal, d'une superficie totale de 250,4 hectares, jouxte cinq communes.

HistoireModifier

 
Photo aérienne (1949)

Des tombes datant de l'Âge du fer attestent une colonisation préhistorique. Au Moyen Âge, ce territoire constitue une seigneurie de l'évêque de Sion; elle est inféodée à la famille de Venthône, attestée entre 1131 et 1390 environ. Sous l'Ancien Régime, la communauté villageoise fait partie de la grande commune de Sierre. Elle forme une paroisse indépendante depuis 1660[3].

Patrimoine bâtiModifier

Inscrite à l'inventaire fédéral des sites protégés[4], la commune possède un riche patrimoine architectural:

  • l'église paroissiale Saint-Sébastien (1661-1667), de style baroque précoce, à nef unique de quatre travées avec chœur à chevet polygonal. Le portail principal est surmonté des armoiries de l'évêque donateur, Adrien IV de Riedmatten, ainsi que du millésime 1667. Mobilier baroque du XVIIe siècle, maître-autel de 1667-1672[5].
  • le château seigneurial, attesté dès 1268, transformé au XVe siècle et au XVIIe siècle. Siège des seigneurs de Ventône, puis possession des Rarogne en 1421, puis, dès les années 1600, de la bourgeoisie de Venthône qui y aménage notamment une grande salle boisée en 1609<re name=guide434/>.
  • la cure et maison de commune avec une tour du XIIIe siècle, transformée au XVIIe siècle; cure depuis 1672, logeant aujourd'hui l'administration communale[5].
  • Maison des Platea XIIIe siècle avec transformations ultérieures, porte d'entrée surmontée du millésime 1595 et des armes de Platea, cour intérieure et escalier en vis[5].
  • Ancienne maison Monderessy, sur une base du XIIe siècle, transformée au XVIe siècle, à vaste mur pignon, peint d'un cadran solaire.
  • La Tour, ancienne maison forte reconstruite dans un style néo-roman en 1880[5].
  • Le château d'Anchettes, du XIIe siècle, transformé au XVIe siècle, ancienne possession de la famille de Platea, puis, par alliance, de Preux. Belle salle lambrissée de style Renaissance, avec plafond à caissons, aménagée en 1667[5].
  • Chapelle Notre-Dame du Mont-Carmel, face au portail principal du château d'Anchettes, de 1649, restaurée en 1881 et 1979[5].

Liens externesModifier

BibliographieModifier

Guide artistique de la Suisse : Fribourg, Freiburg, Valais, Wallis, vol. 4b, Berne, Société d'histoire de l'art en Suisse, , 604 p. (ISBN 978-3-906131-99-3), p. 434-435.

Notes et référencesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :