Frontière balkanique

Frontière balkanique (Балканский рубеж, Balkanskiy rubej) est un film de guerre russe d'Andreï Volguine dont la sortie en Russie a eu lieu le [1],[2]. Ce film traite de la prise de l'aéroport de Pristina du 12 juin 1999 par un détachement de parachutistes russes à la fin de la guerre de l'OTAN contre la Yougoslavie, durant la guerre du Kosovo.

Frontière balkanique

Titre original Балканский рубеж
Balkanskiy rubej
Réalisation Andreï Volguine
Scénario Ivan Naoumov
Pays de production Drapeau de la Russie Russie
Drapeau de la Serbie Serbie
Genre Film de guerre
Durée 130 minutes
Sortie 2019

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

SynopsisModifier

L'histoire présentée dans le film montre les forces spéciales russes aux prises avec des bandes armées albanaises, menées par le chef de guerre Smuk. Ces bandes se livrent au vol, au trafic d'organe, au meurtre de masse et au génocide envers la population (serbe). L'officier de renseignement Aslan-Bek Evkhoev et le parachutiste mercenaire Andrey Chatalov dirigent le groupe d'intervention chargé de prendre l'aéroport et de délivrer les prisonniers serbes, dont fait partie Jasna Blagojevic, amour de Chatalov.

Fiche techniqueModifier

  Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

DistributionModifier

TournageModifier

Ce film a été tourné dans les Balkans et en Russie[4], et présente le point de vue russo-serbe du conflit[6].

Le film a été déprogrammé dans la ville de Bujanovac, en Serbie, qui abrite une communauté albanaise. Cette annulation a provoqué un tollé dans le pays[7].

L'opérationModifier

Ce film relate de manière très romancée l'intervention d'un détachement de 200 soldats russes, faisant partie de la Force de stabilisation de l'OTAN en Bosnie, menant sur demande du gouvernement russe une opération spéciale à la fin de la guerre du Kossovo à l'aéroport de Slatina situé à 15 kilomètres au sud-ouest de Pristina. Le but est de prendre l'aéroport avant les forces de la Force pour le Kosovo, sous l'égide de l'OTAN. Si la prise de l'aéroport est réussie, les forces russes sont encerclées par celles de l'OTAN, et le pont aérien souhaité par la Russie pour maintenir sa prise est bloqué par les refus des pays avoisinants de laisser passer son aviation, à tel point que les troupes de l'OTAN doivent ravitailler le détachement russe. L'occupation russe cesse quelques mois après, à la suite d'un accord entre les parties, redonnant à l'aéroport son caractère civil.

Notes et référencesModifier

  1. (ru) Frontière balkanique
  2. (ru) « «Спасти Ленинград» и «Звёздные войны»: самые ожидаемые фильмы 2019 года » [« La bataille de Leningrad et Star Wars : les films les plus attendus de 2019 »], sur RIA Novosti,‎
  3. « La Frontière des Balkans », sur kinoglaz.fr
  4. a et b (ru) article du 18 août 2017 de l'agence TASS-culture
  5. AlloCine, « Balkan Line » (consulté le )
  6. Dmitri Dabb, « “Frontière balkanique”, la guerre du Kosovo vue du côté russo-serbe », Vzgliad, Courrier international,‎
  7. Koha Ditore, « Serbie : L’annulation d’un film russo-serbe à Bujanovac provoque un tollé à Belgrade », Courrier des Balkans,‎ (lire en ligne)

Liens externesModifier