Ouvrir le menu principal

Freibergite
Catégorie II : sulfures et sulfosels[1]
Image illustrative de l’article Freibergite
Freibergite - Reiche Zeche Mine, Himmelfahrt - Freiberg - Saxe - Allemagne (7,5x5 cm)
Général
Classe de Strunz 2.GB.05
Formule chimique (Ag,Cu,Fe)12(Sb,As)4S13
Identification
Masse formulaire 1929.46 uma
Couleur gris acier; noir de fer
Classe cristalline et groupe d'espace Hexakistétraédrique
; I-4 3 m
Système cristallin cubique
Réseau de Bravais Centré I
Macle Macle sur {111}
Clivage aucun
Cassure irrégulière; subconchoïdale
Habitus En cristaux tétraédrique (111), souvent massive
Échelle de Mohs de 3,00 à 4,50
Trait noir; brun; brun rouge
Éclat métallique brillant
Propriétés optiques
Transparence opaque
Propriétés chimiques
Densité 5,41
Propriétés physiques
Magnétisme aucun
Radioactivité aucune

Unités du SI & CNTP, sauf indication contraire.

La freibergite est une espèce minérale composée d'antimoniosulfure naturel de cuivre et d’argent, de formule (Ag,Cu,Fe)12(Sb,As)4S13 avec des traces de Zn ; Hg ; Bi. Elle est restée longtemps au rang de variété de tétraédrite avant d’obtenir le statut d’espèce approuvée par l’International Mineralogical Association. Elle forme une série avec l’argentotennantite d’une part et la tétraédrite d’autre part. Elle peut contenir jusqu’à 18 % d’argent (BRGM).

Sommaire

Inventeur et étymologieModifier

Décrite pour la première fois en 1853 par G. A. Kenngott, le nom est inspiré du topotype[2].

TopotypeModifier

Mines d’argent (Reiche Zeche Mine, Himmelfahrt Mine) de Freiberg en Saxe (Allemagne).

CristallographieModifier

  • Paramètres de la maille conventionnelle : a = 10,47 Å ; Z = 2 ; V = 1 147,73 Å3
  • Densité calculée = 5,58

GîtologieModifier

La freibergite est un minéral primaire accessoire des gîtes hydrothermaux.

Gisements remarquablesModifier

En France


Dans le monde

  • Le district minier de Freiberg en Saxe (Allemagne)

SynonymieModifier

Il existe plusieurs synonymes pour ce minéral[5]


UtilitéModifier

Minerai d'argent.

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier

  1. La classification des minéraux choisie est celle de Strunz, à l'exception des polymorphes de la silice, qui sont classés parmi les silicates.
  2. MINER Database von Jacques Lapaire - Minéraux et étymologie
  3. a et b "Les minéraux, leurs gisements, leurs associations", P. Bariand, F. Cesbron et J. Geffroy (1977), Éditions Minéraux et Fossiles, BRGM
  4. Pierre G. Pélisson, Étude minéralogique et métallogénique du district filonien polytype de Paulhaguet (Haute-Loire, Massif Central français), thèse de doctorat, Orléans, France, 1989
  5. « Index alphabétique de nomenclature minéralogique » BRGM
  6. Svanberg (1848), Jahresber. Chem. Min.: 27: 236.
  7. An index of mineral species & varieties arranged chemically: with an alphabetical index of accepted mineral names and synonyms 1955
  8. James Dwight Dana, George Jarvis Brush (1868) A System of Mineralogy: Descriptive Mineralogy, John Wiley & Sons, New York (NY), 5e éd., 827 p.
  9. A glossary of mineralogy Par Henry William Bristow 1861 p. 352