Freda Brown

Freda Brown (deuxième à partir de la gauche) au congrès de la FDIF de Berlin-Est en 1987.

Freda Brown, née Freda Yetta Lewis le à Sydney (Australie) et morte le , est une femme politique australienne. Elle est membre du Parti communiste d'Australie puis du Parti socialiste d'Australie.

BiographieModifier

Vie familialeModifier

En 1943, elle se marie à Bill Brown, un important militant communiste australien. Sa fille, Lee Rhiannon, est une femme politique membre des Verts et sénatrice.

Carrière politiqueModifier

Elle rejoint le Parti communiste d'Australie en 1936, alors que l'organisation est un soutien du régime soviétique de Joseph Staline. Elle travaille dans l'entreprise de signalisation de son père, avant de devenir journaliste pour Radio Times, puis, plus tard, pour divers médias syndicaux affiliés aux communistes.

Après la Seconde Guerre mondiale, elle rejoint la New Housewives Association, plus tard connue sous le nom d'Union des femmes australiennes, une organisation communiste dont elle devient par la suite présidente. Elle joue un rôle déterminant dans la célébration de l'année internationale des femmes par les Nations unies en 1975. Elle travaille avec la Fédération démocratique internationale des femmes (FDIF), dont elle est élue présidente lors du congrès de Berlin-Est en 1975. Elle occupe ce poste jusqu'en 1989, lorsque l'effondrement du communisme en Europe de l'Est rend cette forme d'engagement intenable.

Elle est membre du comité central du Parti communiste d'Australie entre 1968 et 1972[1].

En 1971, son mari est expulsé du parti en raison de son appartenance à une faction de l'organisation restée fidèle à l'URSS après l'invasion de la Tchécoslovaquie en 1968, évènement que le parti avait condamné. Le couple rejoint alors le Parti socialiste d'Australie[2]. Elle est la seule femme australienne à avoir reçu le prix Lénine pour la paix (en 1977-1978).

Freda Brown fait l'objet d'une émission du programme Australian Biography sur SBS Television[3], diffusée le vendredi .

Le , lors de la Journée internationale des femmes et alors qu'elle est âgée de 85 ans, Freda Brown est félicitée pour son militantisme contre l'apartheid par le gouvernement sud-africain lors d'une cérémonie à Johannesbourg pour marquer le dixième anniversaire de la fin de l'apartheid. Elle avait travaillé en étroite collaboration avec la section féminine du Congrès national africain au cours des années 1970 et 1980, pendant son mandat à la Fédération démocratique internationale des femmes[4].

Notes et référencesModifier

  1. Australian Women
  2. Mark Aarons, The Family File, Black Inc, Melbourne, 2010, pp 224-225, 242.
  3. Green Left Weekly
  4. Discours au Sénat, 9 mars 2004, par la sénatrice Kerry Nettle.