Ouvrir le menu principal

Francisco Asenjo Barbieri

compositeur espagnol
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Barbieri.
Francisco Asenjo Barbieri
Description de cette image, également commentée ci-après
Gravure de J. Diéguez, 1894 (Ar. Instituto Complutense de Ciencias Musicales), Madrid.

Naissance
Madrid, Drapeau de l'Espagne Espagne
Décès (à 70 ans)
Madrid, Drapeau de l'Espagne Espagne
Style

Francisco Asenjo Barbieri (né à Madrid le et décédé dans la même ville le ) est un compositeur espagnol de zarzuelas. Barbieri[note 1] est honoré comme le créateur du théâtre musical authentiquement espagnol.

BiographieModifier

Il se destine à la carrière médicale puis à celle d'ingénieur mais l'attrait pour la musique l'emporte[1]. Il apprend simultanément le piano, la clarinette, le chant, puis la composition sous la direction de Ramón Carnicer. Il commence par jouer de la clarinette au bataillon de la milice puis est recruté dans l'orchestre d'un théâtre. Il se livre à la composition de chansons. Engagé comme chef de chœurs dans une troupe italienne d'opéras il part en tournée et remplace un chanteur défaillant. De retour à Madrid, il compose un grand nombre de pièces, professe, tient une rubrique de critique musical dans un journal. Son incessante activité le conduit en France, en Allemagne, en Belgique, en Hollande. Il fonde, en 1855, avec d'autres, la Société des bibliophiles espagnols et la Société des concerts de Madrid. En 1868 il est nommé professeur d'harmonie et d’histoire de la musique au Conservatoire de Madrid, et, en 1869, chef d'orchestre du Théâtre-Royal. En 1873 il a été élu membre de l'Académie des Beaux-Arts (section de la musique).

ŒuvresModifier

Barbieri a composé quelque 60 zarzuelas.

ZarzuelaModifier

BibliographieModifier

  • (es) Emilio Cotarelo y Mori. Historia de la Zarzuela. Instituto Complutense de Ciencias Musicales. Madrid, 2003. Madrid, 2000.
  • (es) Carlos Gómez Amat, Historia de la Música Española. Siglo XIX. Colección Alianza Música, Alianza Editorial. Madrid, 1984. (ISBN 84-206-8505-4)
  • (es) José Luis Téllez. Comentaris a la gravació Homenaje a Francisco Asenjo Barbieri, del segell discogràfic RTVE.

DiscographieModifier

Don Quijote, pour Ténor et orchestre, de 1861 : Cobo (ténor), Orchestre de la Communauté de Madrid dirigé par José Ramon Encinar, enregistré en 2005, distribué par Naxos, compléments : œuvres de RODRIGO, FERNANDEZ GUERRA…

Jugar con fuego, zarzuela de 1851 : Lorengar, Ausensi, Munguia…, Chœurs et Orchestre de Madrid, dirigés par Ataulfo Argenta, enregistré avant 1957, distribué par Novoson

Los Diamantes de la Corona, zarzuela de 1854 : Lorengar, Ausensi, Munguia…, Chœurs et Orchestre de Madrid, dirigés par Ataulfo Argenta, enregistré avant 1957, distribué par Novoson

Pan y Toros, zarzuela de 1864 : Iriarte, Dominguez, Ausensi…, Chœurs et Orchestre de Madrid, dirigés par Indalecio Cisneros, enregistré dans les années 1950, distribué par Novoson

El Barberillo de Lavapiès, zarzuela de 1876 : Olaria, Berganza, Munguia, Monrela, Maiza…, Chœurs et Orchestre de Madrid, dirigés par Ataulfo Argenta, enregistré en 1956, distribué par Alhambra

El Barberillo de Lavapiès, extraits : prélude, chœur et séguédille = Solistes, Chœurs et Orchestre de la Radio Télévision Espagnole, dirigés par Igor Markevitch, enregistré en 1967, distribué par Philips « Antologia de la Zarzuela », compléments : divers zarzuélistes

El Barberillo de Lavapiès, extrait : Cancion de Paloma = Berganza, English Chamber Orchestra dirigé par Enrique Garcia Asensio, distribué par Brilliant, compléments : divers zarzuélistes

El Barberillo de Lavapiès, extrait : Chœur « El noble gremio de costureras » = Chœurs et Orchestre de la Communauté de Madrid, dirigés par Miguel Roa, enregistré en 1999, distribué par Naxos, compléments : divers zarzuélistes

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. nom qu'il a utilisé pour ses compositions et sous lequel il est connu

RéférencesModifier

  1. Adolphe Bitard, Dictionnaire de biographie contemporaine française et étrangère, Paris, A. Lévy et compagnie, , 277 p., p. 24-25