Francis Saint-Léger

homme politique français

Francis Saint-Léger
Illustration.
Fonctions
Député de la 1re circonscription de la Lozère

(9 ans, 11 mois et 29 jours)
Législature XIIe et XIIIe (Cinquième République)
Prédécesseur Jean-Claude Chazal (PS)
Successeur Pierre Morel-A-L'Huissier
Conseiller régional de Languedoc-Roussillon

(5 ans, 11 mois et 22 jours)
Élection 28 mars 2004
Maire de Monts-de-Randon
En fonction depuis le
(8 mois et 11 jours)
Prédécesseur Patrice Saint-Léger
Maire de Rieutort-de-Randon

(18 ans, 11 mois et 25 jours)
Prédécesseur Denis Salaville
Successeur Patrice Saint-Léger
Conseiller général du Canton de Saint-Amans

(6 ans)
Prédécesseur Denis Salaville
Successeur Patrice Saint-Léger
Biographie
Date de naissance (64 ans)
Lieu de naissance Mende (Lozère)
Nationalité Française
Parti politique UMP
Diplômé de École nationale supérieure d'arts et métiers
Profession Ingénieur

Francis Saint-Léger, homme politique français, né le à Mende (Lozère).

Il est diplômé de l'École nationale supérieure d'arts et métiers.

BiographieModifier

D'abord ingénieur pour EDF, il choisit de revenir en Lozère et devient directeur des services techniques de la ville de Mende.

Élu maire de Rieutort-de-Randon en 1989, puis conseiller général du canton de Saint-Amans en 1992, il est élu député le , pour la XIIe législature (2002-2007), dans la 1re circonscription de la Lozère. Il fait partie du groupe UMP.

Il est réélu député avec 53,62 % des suffrages, sous l'étiquette UMP, pour la XIIIe législature (2007-2012) dans la 1re circonscription de la Lozère.

Il échoue dans sa tentative de prendre la mairie de Mende en 2008, où il est battu par le socialiste Alain Bertrand.

Il échoue également deux ans plus tard lors des élections législatives de 2012. Candidat pour un troisième mandat dans la circonscription unique de la Lozère, il est en effet devancé par la candidate socialiste Sophie Pantel et son concurrent de droite Pierre Morel A L'Huissier lors du premier tour, sans pouvoir se maintenir au second tour.

Il soutient la candidature de François Fillon à la présidence de l'UMP lors du congrès d'automne 2012.

En 2014, un chercheur en anthropologie politique publie un ouvrage[1] qui retrace sa carrière politique. De 1989 à 2008 à travers des recherches d’archives et des entretiens entre le député et l’auteur ; de 2008 à 2012 sous la forme d’un carnet de bord relatant trois campagnes électorales (municipale, régionale et législative).

Il devient maire de Monts-de-Randon en juin 2020.

Synthèse des mandatsModifier

En cours
Antérieurs

RéférencesModifier

Liens externesModifier