François de Labriolle

slaviste français

François Champagne de Labriolle, né le à Poitiers et mort le à Vanves, est un slaviste français, agrégé de grammaire et docteur en slavistique.

François de Labriolle
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonctions
Président
Institut d'études slaves
-
Michel Aucouturier (d)
Président d'université
Institut national des langues et civilisations orientales
-
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 93 ans)
VanvesVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
École nationale des langues orientales vivantes (d) (doctorat) (jusqu'en )Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Famille
Père
Conjoint
Jacqueline Champagne de Labriolle
Enfant

Philippe de Labriolle
Claire de Labriolle
Jacques Champagne de Labriolle

Anne de Labriolle
Autres informations
A travaillé pour
Distinctions

BiographieModifier

Il est professeur émérite de langue et littérature russes à l'Institut national des langues et civilisations orientales, à la direction duquel il a pris part, comme vice-président (1971-1986)[1] puis comme président (1986-1993). Il a écrit et publié sur la littérature russe et sur les républiques baltes (Estonie, Lettonie, Lituanie).

Il est le fils de Pierre de Labriolle, professeur à la Sorbonne, membre de l'Institut, spécialiste de la littérature latine chrétienne et en particulier de Tertullien. Marié à Jacqueline Chabalier, il est père du diplomate français Jacques de Labriolle diplômé de langues bantoues de l'INALCO.

François de Labriolle est chevalier de la Légion d’honneur et commandeur dans l’ordre des Palmes académiques[2].

PublicationsModifier

Notes et référencesModifier

  1. Kruba et Joukovsky 1986, p. 467.
  2. « Carnet », Le Monde,‎ , p. 30

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Émile Kruba (président comité de rédaction) et Arcady Joukovsky (président comité de rédaction), La Renaissance nationale et culturelle en Ukraine de 1917 aux années 1930 (Actes du colloque tenu à Paris les 25 et 26 novembre 1982), Paris, INALCO, , 488 p. (ISBN 2-85831-008-4, SUDOC 020940394, lire en ligne).

Liens externesModifier