François Laudenbach

mathématicien français
François Laudenbach
Naissance (75 ans)
Paris (France)
Nationalité Drapeau de la France France
Domaines Mathématiques
Directeur de thèse Jean Cerf
Étudiants en thèse Athanase Papadopoulos, Jean-Claude Sikorav, Claude Viterbo

François Laudenbach est un mathématicien français né le à Paris. Il est professeur émérite à l’Université de Nantes.

Formation et carrière professionnelleModifier

François Laudenbach intègre l'École polytechnique en 1963[1]. Il a enseigné successivement à l'Université Paris-Sud, à l'École normale supérieure de Lyon et à l'École polytechnique, avant de devenir professeur à l’Université de Nantes. Il a notamment encadré les thèses d'Athanase Papadopoulos, de Jean-Claude Sikorav et de Claude Viterbo.

Un théorème de Laudenbach et SikoravModifier

François Laudenbach est particulièrement connu pour un résultat important obtenu avec Jean-Claude Sikorav[réf. nécessaire] : Si   est une variété fermée, son fibré cotangent   admet une structure de variété symplectique pour laquelle   est une sous-variété lagrangienne. Si   est un difféomorphisme hamiltonien à support compact, une des formes de la conjecture de Vladimir Arnold est que   et   se coupent en au moins   points. Helmut Hofer montre qu'il y a au moins   points d'intersections. Laudenbach et Sikorav minorent le nombre de points d'intersections par un analogue stable de  [2],[3].

PrixModifier

En 1982 il reçoit le prix Francœur.

BibliographieModifier

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

  1. « Fiche de François Laudenbach », sur le site de l'association des anciens élèves et diplômés de l’École polytechnique (consulté le 12 janvier 2014).
  2. Exposé de Pierre-Marie Moyaux
  3. Article de Claude Viterbo