François-Paul Dreyfus

prêtre et dominicain français

François-Paul ou François Dreyfus ou le Père Paul Dreyfus, né le à Mulhouse et mort le , est un prêtre et dominicain français.

François-Paul Dreyfus
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 81 ans)
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
Religion
Ordre religieux
Distinction

BiographieModifier

François est né à Mulhouse, dans une famille juive, le . Il était donc allemand mais devint français à l'âge de trois mois. Adolescent, il découvre la Bible chrétienne, les évangiles l'impressionnent considérablement : il y voit l'aboutissement logique de l'Ancien testament. Il est reçu au concours d'entrée à l'École Polytechnique. Juste après sa sortie en 1939, la guerre est déclarée. Il est officier, capturé et envoyé en camp. C'est là qu'il reçoit le baptême en 1941. Traité en officier, il fréquente en camp d'éminents théologiens, surtout dominicains (il va même donner des cours d'hébreu). Il entre chez les dominicains en 1947, y prend le nom de Paul, sous lequel il est connu dans l'Ordre.

À partir de 1968, il est professeur de théologie biblique à l'École biblique et archéologique française de Jérusalem (Ebaf).
En 1990, il devient paralysé. Il demande à rester dans la Communauté des Frères de Saint Jean, à Rimont. Sa santé décline lentement ; hospitalisé, il meurt peu de jours après, le .

Il a écrit divers articles de très grande importance théologique sur le fossé entre l'exégèse (qui devient une activité stérile, sans fruits) et la foi des fidèles, et entre l'exégèse et l'enseignement traditionnel, mais ces articles restent sans impact.
Il est l'auteur d'un ouvrage couronné par l'Académie française : « Jésus savait-il qu'il était Dieu ? », Éditions du Cerf, 1984, 144 p. Le site de l'éditeur résume ainsi cet ouvrage : « La tradition de l’Église affirme que Jésus savait qu’il était Dieu. L’exégèse scientifique moderne semble confirmer cette affirmation. »

BibliographieModifier

Il a écrit d'autres ouvrages de théologie et d'exégèse, notamment :

  • « Exégèse en Sorbonne, Exégèse en Église : esquisse d'une théologie de la Parole de Dieu », Éditions Parole et Silence, 2007, avec une préface du cardinal Georges Cottier.

Son ouvrage Saint Paul : un grand reporter sur les traces de l'Apôtre (paru en 1990) reçoit le prix de littérature religieuse en 1991[1].

Notes et référencesModifier

  1. « Le prix de littérature religieuse » sur le site du Syndicat des libraires de littérature religieuse (SLLR) (consulté le 30 mars 2017)

Liens externesModifier