Ouvrir le menu principal

La fracturation pneumatique est un type de fracturation consistant à injecter de l’air comprimé dans un puits dans le sous sol, ou dans une roche ou un matériau peu perméable pour y augmenter les surfaces d'échange ou de pénétration ou d'extraction[1]. La pression de l'air ou l'onde de choc provoqué par la libération plus ou moins brutale d'air cause une fracturation du milieu[2]. C'est l'une des méthodes possibles de fracturation du schiste pour en extraire le gaz de schiste[3] ou d'autres gaz de roche-mère[4].

Sommaire

Extraction du gaz de schisteModifier

La technique peut être utilisé afin de désintégrer la roche pour en extraire du gaz de schiste[2].

Le Sénat inclut dans la fracturation pneumatique une technologie connexe consistant à injecter de l'hélium liquide qui, en se réchauffant va s'étendre sous forme de gaz et provoquer une onde de choc désintégrant la roche[2].

Décontamination environnementaleModifier

Cette technique peut-être utilisée pour décolmater des sols pollués à des fins de récupération et/ou traitement in situ de polluants du sol[5], par exemple pour favoriser un dégazage de polluant volatils (COV par exemple[6]) du sol[7],[8],[9], l'apport d'oxygène, une lixiviation contrôlée ou pour injecter des fluides (ex nutriments et bactéries) pouvant contribuer à une bioremédiation[10],[11], notamment dans la zone de vadose du sol[12]. Des modèles permettant d'évaluer l'efficacité de ce type de traitement existent[13]

SourcesModifier

RéférencesModifier

  1. Alfaro, M. C., & Wong, R. C. (2001). Laboratory studies on fracturing of low-permeability soils. Canadian Geotechnical Journal, 38(2), 303-315.
  2. a b et c Lenoir et Bataille 2013
  3. Dessus, B. Les gaz de schiste: enjeux et questions pour le développement.
  4. Loire S & de l’Environnement, F. G. Gaz de roche-mère, quelles sont les perspectives pour l’Union européenne à l’horizon 2050: Opportunités ou menaces ?.
  5. Roudier, P. (2005). Techniques de réhabilitation des sites et sols pollués. Ed. Techniques Ingénieur.
  6. Schuring, J. R., Jurka, V., & Chan, P. C. (1991). Pneumatic fracturing to remove VOCS. Remediation Journal, 2(1), 51-68.
  7. Ding, Y., Schuring, J. R., & Chan, P. C. (1999). Volatile contaminant extraction enhanced by pneumatic fracturing. Practice Periodical of Hazardous, Toxic, and Radioactive Waste Management, 3(2), 69-76 (résumé).
  8. Schuring, J. R., Chan, P. C., & Boland, T. M. (1995). Using pneumatic fracturing for in‐situ remediation of contaminated sites. Remediation Journal, 5(2), 77-90.
  9. Frank, U., & Barkley, N. (1995). Remediation of low permeability subsurface formations by fracturing enhancement of soil vapor extraction. Journal of hazardous materials, 40(2), 191-201.
  10. Schuring, J. R., Kosson, D. S., Fitzgerald, C. D., & Venkatraman, S. (1996). U.S. Patent No. 5,560,737. Washington, DC: U.S. Patent and Trademark Office.
  11. Venkatraman, S. N., Schuring, J. R., Boland, T. M., Bossert, I. D., & Kosson, D. S. (1998). Application of pneumatic fracturing to enhance in situ bioremediation. Journal of soil contamination, 7(2), 143-162.
  12. Schuring, J. R., Jurka, V., & Chan, P. C. (1991). Pneumatic fracturing to remove VOCS. Remediation Journal, 2(1), 51-68.
  13. Ding, Y., Schuring, J. R., & Chan, P. C. (1999). Engineering Solution for Predicting Contaminant Removal by Pneumatic Fracturing. Practice Periodical of Hazardous, Toxic, and Radioactive Waste Management, 3(3), 101-106 (résumé).

BibliographieModifier

  • Jean-Claude Lenoir et Christian Bataille, Les techniques alternatives à la fracturation hydraulique pour l'exploration et l'exploitation des hydrocarbures non conventionnels, Sénat, (lire en ligne)

AnnexesModifier

Lectures approfondiesModifier

Articles connexesModifier