Frédéric Maragnani

Frédéric Maragnani, né en 1970 à Dijon, est un metteur en scène et directeur de Théâtre.

Frédéric Maragnani
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités
Metteur en scène, directeur de théâtreVoir et modifier les données sur Wikidata

BiographieModifier

Après une formation d'acteur au Conservatoire de Région de Bordeaux, il choisit l'exercice de la mise en scène et crée sa compagnie Travaux Publics avec lequel il mène depuis plusieurs années un projet de littérature en privilégiant la création et l’émergence d’écritures nouvelles, le métissage des littératures, la "créolisation" des langues et des niveaux de langage. Il développe des liens et des compagnonnages avec des auteurs, trouvant pour chacun des projets d’écriture un rapport inédit dans la traduction scénique de leur œuvre.

Il se distingue en 2001 par la création de plusieurs intégrales de vingt-quatre heures de l’épopée théâtrale "Ma Solange, comment t’écrire mon désastre, Alex Roux" de Noëlle Renaude pour lequel il invente le concept des Grandes Traversées à Bordeaux. L’épopée théâtrale se représente ensuite à Dijon au festival Frictions et à Paris dans les premières Nuits Blanches. Du même auteur, il crée "Petits rôles", "Le Prunus", "Le Renard du Nord", "Quarante Églogues natures mortes et motifs", "Par les routes" et "Vues d'Ici".

Son art de la scène, pictural et souvent très coloré, mêle différentes influences scéniques, revendique la force et l’intensité de l’image photographique William Eggleston, Ryan Schude…), de la peinture (Tim Eitel…), du cinéma et apporte une attention particulière à la musique des mots et à la force de l’oralité. Il inscrit également son travail à l’intérieur de matrices littéraires précises : le drame, la comédie, et plus récemment les contes et les légendes, afin de les détourner et de créer un trouble, un entre-deux, un nouvel état scénique.

Il réalise depuis quelques années plusieurs mises en scène à partir du fil directeur des « contes et légendes de l’humanité » : il commande et co-met en scène avec l’auteur le texte "Le Couloir", de Philippe Minyana en 2004, avec notamment Marcial Di Fonzo Bo, Marie-Armelle Deguy et Françoise Lebrun au Théâtre Ouvert - Centre National des Dramaturgies Contemporaines[1]. Du même auteur, il met également en scène un opéra, "Entente cordiale" (sur une musique de Benjamin Hertz), "Suite 1" (2007), et, plus récemment (2011), "Sous les arbres" au Théâtre de la Ville.

Autre auteur de prédilection : Howard Barker, dont il met en scène la réinvention du conte traditionnel autour de l’histoire de Blanche-Neige : "Le Cas Blanche-Neige (comment le savoir vient aux filles)", avec entre autres Marie-Armelle Deguy, Christophe Brault et Céline Milliat-Baumgartner, repris au Théâtre de l'Odéon en 2009. Constant dans ses choix, il met également en scène le conte : "Barbe- Bleue (la scène primitive)" de Nicolas Fretel.

Ses dernières réalisations confirment ce travail sur le détournement des matrices traditionnelles : le conte historique pour "Vénus, il était une fois signifie maintenant", de Lolita Monga sur l’incroyable histoire de Saartjie Baartman, la Vénus Hottentote, et le drame bourgeois pour "La Parisienne" d’Henry Becque, avec Marie-Armelle Deguy dans le rôle-titre.

En 2011, il crée son premier spectacle sur une scène d'opéra, La Belle Hélène de Offenbach à l’Opéra national de Bordeaux, avec dans le rôle titre Maria Riccarda Wesseling.

Suivent les créations de "Tout doit disparaître" d’Éric Pessan présenté dans la programmation du Festival d'Avignon 2011 et de Baroufs de Carlo Goldoni dans une nouvelle traduction de Jean-Paul Manganaro au Théâtre de l’Ouest Parisien et au Théâtre national de Bordeaux-Aquitaine.

En 2012, à Bordeaux, il prend la direction de la Manufacture Atlantique, Fabrique d’art et de culture, qui deviendra par la suite La Manufacture CDCN[2]. Il oriente le lieu sur le soutien à la jeune création et aux nouvelles écritures, et invente des évènements inédits : les Banquets Littéraires, la Grande Mêlée espace pour la jeune création. Parallèlement il engage un vaste projet de Littérature Orale pour tous : la Bibliothèque des Livres Vivants, aujourd’hui composée de douze titres.

En 2013, Frédéric Maragnani découvre l’écriture et l’univers d’Olivier Choinière. Il met en scène, pour la première fois en France son texte Félicité, au Tarmac – La Scène Internationale Francophone. Ces nouvelles découvertes et créations complètent son compagnonnage toujours fidèle avec Philippe Minyana dont il met en scène Cri et Ga cherchent la paix, créé au Phénix - Scène nationale de Valenciennes en 2013 et repris au Théâtre du Rond-Point dans la foulée.

En 2015 et 2016, il développe une activité en partenariat avec l’Institut Français du Maroc en créant Le Rouge du Tarbouche, premier roman de Abdellah Taia et GaliléE, spectacle en Français et en arabe créé avec une équipe franco marocaine à partir de La Vie de Galilée de Bertolt Brecht, présenté en 16/17 à Bordeaux et à Paris.

En 2017, il est nommé à la direction du Théâtre de Chelles (77) sur un projet destiné au théâtre, aux arts de la parole et à l'oralité. Il y développe de nouveaux partenariats avec les scènes du territoires et des événements comme le Festival d'Automne[3], un rapport renouvelé aux publics, et invente le Festival SOLO, festival interdisciplinaire du seul-en-scène qui se structure sur le territoire Francilien. Sous sa direction, le Théâtre de Chelles adhère au Groupe des 20 Théâtres en Ile-de-France, réseau artistique et de production en Ile-de-France, dont il devient co-Président en 2020.

Il continue cependant à se nourrir et à se consacrer à la scène. En juillet 2017, Frédéric Maragnani met en scène dans la Cour d'Honneur du Palais des Papes, Femme Noire, texte de Léopold Sedar Senghor, spectacle de clôture du Festival d'Avignon.En 2020 et 2021, il assiste l'actrice Sabine Pakora dans la réalisation de son projet La Freak, journal d'une Femme Vaudou, qui sera représenté au Théâtre de la Reine Blanche https://www.reineblanche.com

Fin 2020 est édité son premier récit, Landes, aux Editions La route de la soie https://www.laroutedelasoie-editions.com


ThéâtreModifier

OpéraModifier

Notes et référencesModifier

  1. « Théâtre Ouvert - Centre National des Dramaturgies Contemporaines », sur www.theatre-ouvert.com (consulté le 25 juillet 2016)
  2. admin_julien, « Accueil », sur La Manufacture CDCN (consulté le 18 avril 2019)
  3. « Festival d'Automne à Paris », sur Festival d'Automne à Paris (consulté le 29 août 2018)
  4. Le Parvis Scène Nationale Tarbes-Pyrénées, « Le Parvis Scène Nationale Tarbes-Pyrénées », sur Le Parvis Scène Nationale Tarbes-Pyrénées (consulté le 11 août 2016)
  5. « Benjamin Hertz – Les Archives du Spectacle », sur Les Archives du Spectacle (consulté le 11 août 2016)

Liens externesModifier