Frédéric I de Vianden

comte de Vianden
Frédéric Ier de Vianden
Titre de noblesse
Comte de Vianden
Successeur
Frédéric II de Vianden (d)
Biographie
Naissance
Décès
Famille
Maison de Vianden (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Père
Gottfried Ier de Sponheim (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Frédéric II de Vianden (d)
Gerhard de Vianden (d)
Sigefroid Ier de Vianden (d)
Adélaïde de Vianden (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Frédéric Ier de Vianden (mort vers 1154) était comte de Vianden. Il appartenait à la maison Vianden.

BiographieModifier

Frédéric Ier, fils de Gérard de Vianden[1], comte de Sponheim-Clervaux, Seigneur de Bitburg et de Clairvaux, et de son épouse Aleydis de Vianden[2] (1095 -)[3], fut comte de Vianden, vogt de l’abbaye de Prüm et oppervoogd de la principauté archiépiscopale de Trèves, dans la première moitié du XIIe siècle.

En 1141, Frédéric entre en conflit avec le comte Henri IV de Luxembourg au sujet de la dépendance de l’abbaye Saint-Maximin, lorsque le comte de Luxembourg se présente avec une armée devant les portes de la ville de Trèves. Grâce à la diplomatie Frédéric a été en mesure de déjouer la chute de la ville et après un pillage des environs, les troupes d’Henry se retirèrent. Probablement en récompense de ses services dans le conflit avec Henri IV de Luxembourg, Albéron de Montreuil, archevêque de Trèves, lui assigna la moitié du château d’Arras comme fief la même année. Au cours des années suivantes, Henri IV attaqua Trèves à plusieurs reprises, mais sans la médiation de Frédéric Ier de Vianden. À partir de 1142, Hermann de Stahleck, comte palatin du Rhin, était devenu adulte, et il devint pleinement oppervoogd sur la principauté archiépiscopale de Trèves.

Quelques années plus tard, lorsque les relations entre Vianden et l'archidiocèse de Trèves se sont refroidies vers la fin du conflit Trèves-Luxembourg, Frédéric occupe entièrement le château d'Arras. Il passa les années suivantes à piller régulièrement l'archidiocèse. Cependant, après que le comte ait perdu sa base d'opérations, il s'est réconcilié avec Albéron et a occupé un nouveau poste à sa cour.

Frédéric Ier de Vianden mourut vers l’an 1154 (1152[4]).

Mariage et descendanceModifier

Frédéric Ier et sa femme dont le nom est inconnu ont eu au moins quatre enfants :

Notes et référencesModifier

SourcesModifier

BiographieModifier

  • Dominique du Fays, La Maison de Vianden, Diplomarbeit Lüttich, 1987
  • Dominique du Fays, La Maison de Vianden. Des origines à 1337, mémoire de licence en histoire, Université de Liège, 1984-1985
  • Auguste Neyen, Histoire de la ville de Vianden et de ses comtes, Luxembourg, V. Bück, 1851 (en ligne).

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Liens externesModifier