Ouvrir le menu principal

Forge of Empires
Image illustrative de l’article Forge of Empires

Éditeur InnoGames
Développeur InnoGames

Date de sortie 2012
Genre MMORTS
Mode de jeu Multijoueur
Plate-forme Navigateur web, iOS, Android
Langue Multilingue
Contrôle Souris ou écran tactile

Site web fr.forgeofempires.com

Forge of Empires est un jeu vidéo de de stratégie en temps réel massivement multijoueur, créé en 2012 et développé par la société allemande InnoGames.

Jeu de stratégie en temps réel (RTS) et jeu de rôle en ligne massivement multijoueur, il est proposé en version gratuite sur Internet, proposant l'achat de compléments (stratégie de type freemium). Pour s'inscrire, il est nécessaire de communiquer une adresse de courrier électronique et de choisir un pseudonyme. Avec environ 14 millions de joueurs, c'est l'un des jeux d'empire en ligne les plus populaires au monde.

Sommaire

Système de jeuModifier

PrincipeModifier

Le jeu invite les joueurs à développer et à gérer une collectivité humaine depuis un premier tutoriel se situant à l'âge de pierre (village), jusqu'à l'ère du futur virtuel, en passant par l'âge du bronze (AdB), l'âge du fer (AdF), le haut Moyen Âge (HMA), le Moyen Âge classique (MAC), la Renaissance (REN), l'âge colonial (COL), l'âge industriel (IND), l'âge progressiste, l'âge moderne, l'ère postmoderne, l'ère contemporaine, l'ère de demain, l'ère future, l'ère du futur arctique, l'ère du futur océanique et l'ère du futur virtuel.

Chaque joueur s’inscrit sur un monde (serveur) avec environ 60 000 autres joueurs. Dans chaque monde, chaque joueur est intégré à un groupe allant jusqu'à 80 voisins joueurs, un voisinage constituant une sorte de réseau social pour pratiquer des échanges de ressources, engager des combats permettant de piller une partie limitée des ressources de ces voisins (et ainsi participer aux tournois JcJ (joueur contre joueur) ) ou soutenir ceux-ci en polissant ou motivant leurs bâtiments culturels, de production d'or, de ressources ou de marchandises. Ce voisinage est modifié toutes les deux semaines, dans la nuit du dimanche au lundi.

Les joueurs disposent au début d’un territoire limité, qu’ils doivent agrandir au fur et à mesure via des extensions de territoire, en élaborant une stratégie de développement urbain et économique.

AbréviationsModifier

Différentes abréviations sont utilisées dans le jeu (forum du jeu, messagerie, guilde, chat) :

  • FoE (Forge of Empires) ;
  • PF ou pf (point forge) : unité de jeu qui contribue aux technologies, aux grands monuments, à échanger des ressources sur le marché, et qui permet aussi de pouvoir participer à certaines quêtes (principale, récurrente, journalière (défi quotidien), ou d'événement) ;
  • GM (grand monument) : bâtiment propre à chaque âge ou chaque ère, obtenu à l'aide de 9 plans et de ressources de sa période pour le construire. Exceptions : l'oracle de Delphes demande des plans et des PF pour monter le premier niveau ; le Temple des reliques demande des plans obtenus en expédition de guilde et des ressources de l'AdF ; l'Observatoire demande des plans obtenus par participation (ou par événements) et des ressources de l'AdB ;
  • PO-MO, PO/MO ou POMO (polir ou motiver) : fonction du jeu qui consiste à polir (les décorations, les bâtiments culturels) ou à motiver (les bâtiments de marchandises, les bâtiments résidentiels) ; cette action permet de doubler la satisfaction ou le gain (marchandises, pièces) obtenu par ces bâtiments. Certains bâtiments, obtenus lors de quêtes peuvent être polis ou motivés, avec des avantages particuliers (satisfaction, PF, médailles, ressources, pts) ;
  • CSF (chaîne sans fin) : système, élaboré dans les guildes, qui permet, aux membres de celles-ci de récolter des récompenses (plans, PF, médailles) en rapport du nombre de PF investis dans un GM précis. D'autres joueurs, externes à la guilde, peuvent aussi y participer s'ils sont amis ou voisins du joueur propriétaire de ce GM, et du même monde ;
  • AdB (âge du bronze) ; AdF (âge du fer) ; HMA (haut Moyen Âge) ; MAC (Moyen Âge classique) ; REN (Renaissance) ; COL (âge colonial) ; FA (futur arctique), etc. ;
  • HDV ou HdV (hôtel de ville) : bâtiment principal de la ville du joueur, qui permet d'identifier immédiatement l'âge ou l'ère où il situe ;
  • JcJ (joueur contre joueur) ; GcG (guilde contre guilde) ;
  • Event (événement) : régulièrement, des événements sont proposés aux joueurs. Ils permettent, par le biais de quêtes plus ou moins importantes, d'obtenir des bâtiments particuliers en rapport avec l'événement en cours ;
  • MP (message privé) : chaque joueur peut envoyer un message, par le biais d'une messagerie privée, à un autre joueur, si celui-ci joue dans le même monde que lui.

Diamants et modèle économiqueModifier

Dans à peu près tous les aspects du jeu, des « diamants » peuvent être utilisés pour pallier un manque de ressource, accélérer une production, acquérir des expansions, voire construire certains bâtiments performants dont ils ont le monopole. De plus, certains défis comme le défi quotidien ne sont accessibles qu'avec un paiement en diamants.

Les diamants sont parfois (rarement) obtenus en récompense de quête. Ils ont surtout vocation à être payés avec de l'argent réel, ce qui est le fondement du modèle économique du jeu. Le joueur prêt à dépenser son argent sur le jeu dispose d'un accélérateur extrêmement puissant sur sa progression.

BâtimentsModifier

Les joueurs disposent de plusieurs types de bâtiments à construire, d'orientation fixe. Leur type évolue à chaque âge. Ils sont regroupés par fonction dans le menu de construction :

  • habitations, fournissant de la main-d’œuvre aux industries de la cité et produisant régulièrement des pièces de monnaie ;
  • bâtiments de « marchandise » : artisanaux ou industriels produisant des marchandises, lesquelles se traduisent par des « outils » indifférenciés ;
  • bâtiments « de production » : différents bâtiments à chaque âge produisant des ressources spécifiques, nécessaires au développement de la cité et susceptibles de faire l'objet d'échanges ;
  • bâtiments « culturels » et décorations, apportant de la satisfaction aux habitants;
  • bâtiments « militaires » pour se constituer une armée ;
  • grands monuments offrant des bonus spécifiques.
  • monastère apportant 20% de défense de cité supplémentaire

La proximité de carrés de « routes » (qui fait l'objet d'un onglet spécifique) est indispensable à la plupart des bâtiments. Il n'y a cependant pas de modèle de circulation des biens ou des personnes.

L'espace urbain étant limité, l'acquisition de nouveaux bâtiments impose souvent de détruire les anciens bâtiments de l'ère précédente, et d'arbitrer entre différentes productions possibles de biens ou d'unités militaires. De plus, la cité doit être équilibrée : il faut suffisamment de population pour opérer les bâtiments artisanaux et industries spécifiques ; et il faut suffisamment de bâtiments culturels et de décorations pour maintenir un bon niveau de satisfaction de cette population, faute de quoi la production baissera en conséquence.

Pour acheter de nouveaux bâtiments et décorations, le joueur a besoin de pièces de monnaie et d’outils. Ceux-ci peuvent être collectés dans des bâtiments résidentiels et de production (ou en achetant des diamants et des avancées technologiques contre de l’argent réel).

La production des bâtiments produisant des outils ou des ressources peut être réalisée avec une fréquence variable, depuis cinq minutes pour les « outils » les plus simples, jusqu'à deux jours pour les ateliers de production de marchandises. Ceci permet de laisser le jeu tourner pendant l'absence du joueur, avec la contrepartie des rendements décroissants, la production horaire étant d'autant plus faible que la période de production sera longue. Ainsi, la production étalée sur une journée n'est généralement que deux fois plus importante que celle collectée en huit heures.

TechnologiesModifier

Âges et ÈresModifier

Le jeu débute à l'âge de pierre et se termine, actuellement, au futur virtuel. Chaque période traduit une étape du développement de la cité et se reconnaît au style des bâtiments construits.

La liste des périodes[1] :

Sans âge (grands monuments : Observatoire - oracle de Delphes - Temple des reliques)

Points de forgeModifier

Afin de débloquer des bâtiments et de progresser dans le jeu, les joueurs recherchent des technologies en utilisant les « points forge » ; obtenus à raison de 1 PF/h, lors d'événements ou en contribuant à la construction de grands monuments. Le nombre de points forges qui peuvent s'accumuler est limité à dix. Cette limitation incite à jouer trois fois par jour, faute de quoi des points forge seront perdus.

Les points de forge servent également à améliorer le niveau des merveilles, chez soi ou chez d'autres joueurs.

Arbre des technologiesModifier

Les différentes technologies sur lequel le joueur peut avancer à travers des âges ou des périodes historiques et théoriques sont organisées en un réseau orienté. Un joueur peut affecter des points forge à la technologie de son choix, du moment qu'il a acquis les technologies précédentes sur le réseau. Une fois qu'a été atteint le nombre de points forge requis, la technologie peut être débloquée.

Il faut, sauf exception, dépenser des productions (or et marchandises) et des ressources (fer, bois, etc.) pour débloquer les technologies. Il suffit d’avoir effectué un développement d'un nouvel âge pour atteindre celui-ci, ce qui change le style de l'Hôtel de Ville, et donne des récompenses variées en termes de points et de médailles.

Une technologie ouvre généralement l'accès à de nouveaux bâtiments ou de nouvelles unités militaires : ou parfois des extensions de terrain sur lesquelles on peut édifier de nouveaux bâtiments.

Carte de campagneModifier

CartographieModifier

Une autre dimension du jeu se déroule sur la carte d’un monde imaginaire, la carte de campagne. Cette carte est divisée en « provinces », chaque province étant formée de plusieurs « secteurs ».

Le joueur explore cette carte progressivement, en envoyant un explorateur virtuel sur une province voisine de celle qu'il possède déjà. Une fois qu'une province est explorée, le joueur peut choisir dans cette province le secteur qu'il va chercher à conquérir.

Lorsque la carte de campagne (aussi appelée carte des territoires) est entièrement complétée, c'est-à-dire avec toutes ses provinces acquises, il faut explorer une nouvelle carte.

ConquêteModifier

Les joueurs peuvent choisir d'étendre leur empire sur la carte du continent en commerçant avec les dirigeants d'autres pays ou en les combattant au combat.

Pour conquérir un secteur d'une province que son explorateur virtuel vient de découvrir, le joueur doit soit négocier avec l’adversaire non joueur (le serveur) et le payer avec des ressources, soit l’attaquer et remporter la bataille. L'acquisition d'un secteur donne une récompense en pièces ou en outillages.

Quand tous les secteurs d'une province sont conquis, la province lui appartient. L’acquisition de ces provinces permet de gagner des extensions de territoire, d’acquérir des biens ou des récompenses, ou d’obtenir la possibilité de participer aux « tournois » des différents âges.

TournoisModifier

Le tournoi JcJ se déroule sur une semaine, et permet de gagner des points de victoire au cours des différentes batailles. Les mieux classés reçoivent des médailles qui, une fois cumulées, permettent d’acheter des extensions de terrain pour sa cité.

ArméesModifier

 
Légionnaire

Lorsqu'il se bat, le joueur doit choisir son armée (jusqu'à 8 troupes) et affrontera ensuite une IA[2] avec des troupes prédéterminées dans un jeu de stratégie tour par tour. Chaque troupe a ses propres faiblesses, forces, santé et attaque, et une stratégie appropriée doit donc être utilisée pour assurer la victoire. Si le joueur est victorieux, il obtient ce secteur, et la province est gagnée lorsque le joueur en contrôle tous les secteurs.

Ils peuvent également choisir de combattre d'autres joueurs en style PvP, en utilisant le même système que ci-dessus (le défenseur est joué par l'IA, ce qui en fait un PvE). Un joueur ne peut attaquer le même joueur qu'une fois toutes les 24 heures. Si l'attaquant gagne, il peut piller l'un des bâtiments de son adversaire, en collectant la pièce de monnaie, les biens ou les fournitures que le bâtiment aurait produits. L'armée du défenseur ne meurt pas; après la bataille, ses unités sont reconfigurées. Cependant, l'armée de l'attaquant n'est pas reconstituée et toutes les pertes doivent être recyclées dans la ville de l'attaquant.

Dans chaque âge, il y a 5 bâtiments militaires différents qui produisent les 5 unités différentes de cet âge :

Unités « légères »
Ces unités sont globalement robustes et polyvalentes, aptes à l'attaque et à la défense. Elles ont une attaque et une défense équilibrées, une mobilité élevée. Elles reçoivent un bonus de défense énorme lorsqu'elles sont placées dans des bois, et un bonus de défense moindre lorsqu'elles sont placées dans des buissons. Elles ont un bonus sur les unités « rapides », mais sont très faibles contre les unités « lourdes ». Leur fonction naturelle est de détruire les unités « rapides » ennemies qu'elles arrivent à intercepter.
Unités « rapides »
Ces unités se distinguent par la plus grande mobilité sur tous les types d'unités, ce qui en fait les toutes premières unités à agir sur le champ de bataille. Elles sont plus portées sur l'attaque mais leur défense est faible. Elles représentent une menace énorme pour les unités à distance et les unités d'artillerie, en raison de leur mobilité. Elles ont un bonus contre les unités « à distance », mais elles sont très vulnérables aux unités « légères ». Leur vocation naturelle est de détruire les unités « à distance » et les unités « d'artillerie ».
Unités « à distance »
Ces unités sont très différentes des unités légères car, comme leur nom l'indique, elles ont une attaque à distance assez forte. Cependant leur défense est très faible ; leur défense réside dans l'action en l'absence de contact, et toute unité qui parvient à s’approcher d’elles peut très facilement les détruire. Les unités les plus performantes dans ce domaine sont les unités rapides. Les unités d’artillerie constituent également un bon moyen de lutte contre les unités à distance. D'un autre côté, les unités à distance ont un bonus contre les unités lourdes, mais sont vulnérables aux unités rapides. Les unités à distance reçoivent un bonus offensif lorsqu'elles se tiennent sur des rochers. Pratiquement toutes les unités de contact ont une capacité de mouvement supérieure à leur portée, ce qui leur permet de neutraliser une unité à distance immobile ; la stratégie naturelle de l'unité à distance est de pouvoir tirer en premier.
Unités « lourdes »
Ces unités ont une défense très renforcée et une attaque moyenne. Elles ont un bonus d’assaut contre les unités légères, elles sont très difficiles à vaincre et ce sont les meilleures unités de mêlée ; mais sont vulnérables aux tirs à distance, aussi bien des unités à distance et d'artillerie. De ce fait, elles sont surtout efficaces pour créer des dégâts quand elles se battent au corps à corps, contre des unités légères ou rapides ; et sont bonnes pour la défense et le blocage. Elles reçoivent des bonus défensifs dans les plaines. Leur fonction naturelle est de détruire les unités légères, puis tout ce qu'elles peuvent atteindre.
Unités « d'artillerie »
Ces unités sont spécialisées dans l'attaque à distance, et ont la plus grande portée parmi toutes les unités, ce qui leur permet de couvrir presque tout le champ de bataille. C'est leur meilleure caractéristique ; pour ce qui est des autres paramètres, elles sont pires que toutes les autres. Les unités d'artillerie sont efficaces contre les unités à distance, parce que leur portée est supérieure, et contre les unités lourdes, parce que leur faible mobilité ne leur permet pas de traverser rapidement le champ de bataille. En revanche, les unités d'artillerie résistent mal aux unités légères et rapides, qui peuvent atteindre rapidement leur position excentrée sur champ de bataille. Les unités d'artillerie ont un bonus offensif lorsqu'elles attaquent depuis des collines, et un bonus contre des unités lourdes.

GuildesModifier

PrincipeModifier

Un dernier aspect du jeu est de jouer au sein d'une « guilde ». Le joueur peut créer ou rejoindre un groupe appelé guilde.

Une guilde est composée, au départ, du joueur qui la fonde. Un espace de texte est disponible pour informer tout nouvel arrivant des règles de la guilde. Le membre fondateur peut déléguer des fonctions préférentielles à certains membres de sa guilde.


AvantagesModifier

La guilde permet aux joueurs de chatter sur le forum dédié, de coopérer en GcG et dans les expéditions de guilde (voir ci-dessous).

Une guilde permet à chacun de ses membres qui la compose d'échanger des ressources gratuitement, contrairement au joueur individuel (sans guilde) qui est obligé de payer, par un point forge, chaque échange qu'il fait sur le marché. Au sein d'une guilde des échanges de ressources sont également possibles sans dépenser de points forge. Faire partie d'une guilde rend le commerce plus aisé et plus rapide. La guilde favorise les échanges de ressources entre les membres, suivant les besoins de chacun ; elle apporte aussi, de ce fait, une aide pour la progression dans la technologie, pour la construction de grands monuments, pour conquérir des territoires sur la carte de campagne. Plus une guilde a de membres, plus elle possède un marché diversifié, et une aide appréciable pour les différents aspects du jeu.

Une guilde a besoin de trois membres pour pouvoir faire débuter une « expédition de guilde »..

Guildes contres guildes (GcG)Modifier

En 2014, Guild vs Guild (souvent abrégé en GvG) a été introduit et se déroule sur une « carte de continent de guilde ». L'objectif d'une guilde active en GcG (guilde contre guilde) est d'agrandir son territoire et de le défendre, dans le but d'augmenter son niveau et de gagner des bonus pour tous ses membres. Tous les jours en GcG, la guilde doit gagner de nouveaux secteurs ou protéger ceux qu'elle a déjà sous son contrôle. En fin de journée (quand le décompte est fini), l'expérience de la guilde est calculée en fonction des territoires qu'elle possède, et cette expérience contribue au classement de la guilde. Pour participer au GcG, un joueur doit faire partie d'une guilde. La taille de la guilde n'a que peu d'importance, de même que l'âge de la cité (la GcG commence à l'âge de fer). Les combats en GcG donnent des points de bataille, cela complète donc les tournois JcJ.

Les guildes se battent pour le contrôle de secteurs, à différents âges. Chaque secteur fournit puissance et prestige à la guilde qui contrôle. Les secteurs sous le contrôle d'une guilde déterminent le rang de la guilde. Une fois conquis, les joueurs doivent défendre le secteur en plaçant des armées en défense. Un secteur peut contenir un maximum de 80 armées en défense.

Pour gagner un secteur, il faut l'assiéger, et combattre jusqu'à la défaite de toutes les armées en défense. Chaque siège nécessite des biens (la quantité de biens augmente avec chaque nouveau secteur gagné).

Les secteurs conquis sont protégés jusqu'à "Réinitialiser", ce qui signifie qu'ils ne peuvent pas être attaqués avant 20h, heure du serveur. Par conséquent, le pic des combats GvG a lieu juste après la chute des boucliers des secteurs conquis précédemment.

Les membres peuvent participer en faisant un don de biens au trésor ou au combat d'une guilde.

Expéditions de GuildesModifier

Ce concept a été introduit en 2016 dans Forge of Empires. Dans cet événement hebdomadaire jusqu'à huit guildes différentes s'affrontent. Les points qui vont à la guilde peuvent être obtenus en combattant avec des armées, ou en négociant avec des pièces de monnaie, des fournitures et des biens. Le pourcentage de participation de guilde affecte le placement final dans l'expédition. Les guildes qui se classent première, deuxième et troisième reçoivent un coup de pouce supplémentaire. Il y a quatre niveaux de difficulté progressive.

En plus de gagner du pouvoir de guilde, l'expédition de guilde offre des récompenses à la fin de chaque bataille ou négociation réussie.

Les joueurs peuvent également construire un grand bâtiment ou le temple des reliques, à partir des plans obtenus lors de l'expédition.

Une fois construit, le Temple des Reliques donne aux joueurs une chance de gagner des prix supplémentaires et plus substantiels lors de leur participation à l'expédition de guilde.

Expéditions de guildeModifier

PrincipeModifier

Chaque mardi, une carte spéciale est ouverte, la carte d'expédition, où on rencontre sur 4 niveaux de difficultés une série de 16 rencontres, à résoudre en combattant (avec une armée) et ou négociant (avec des ressources).

RécompensesModifier

Chaque rencontre réussie est récompensée par un coffre au trésor contenant une récompense aléatoire. Toutes les quatre épreuves, on obtient un coffre en or qui contient de meilleurs lots que des coffres ordinaires, et toutes les 16 rencontres, on change de niveau. On peut également trouver, en bonus, des récompenses supplémentaires si on possède un grand monument, le Temple de Reliques, dont les plans ne s'obtiennent qu'en expéditions, dans les coffres ; ces récompenses apparaissent sous forme de reliques[3], en argent (communes), en or (inhabituelles), ou en jade (rares), placées sur le parcours de chaque niveau.

ParticipationModifier

Tous les membres de la guilde peuvent participer individuellement aux expéditions, mais les points d'expéditions rapportés alimentent un total commun de la guilde, en compétition avec 6 autres de n'importe quel monde. Le lundi, les expéditions sont stoppées jusqu'au lendemain ; les trois guildes qui totalisent le plus de points d'expéditions parmi les 7 gagnent un trophée en bronze, en argent ou en or ainsi qu'un bonus de puissance.

ÉvènementsModifier

Les saisons, les fêtes, les manifestations, ou les sujets historiques, donnent lieu à un "Évènement". Chaque "Event" (abréviation employée par les joueurs) permet d'acquérir un bâtiment (principal), ou plusieurs bâtiments (formant un ensemble, ou séparés), qui donnent des avantages, soit particuliers au bâtiment (principal), soit à l'ensemble des bâtiments réunis, ou propres à chacun d'entre eux :

Quêtes historiques :

Évènements spéciaux :

  • la visite de Leonardo (janvier 2013)
  • le conte d'un héros (septembre 2015)
  • 5 ans de Forge of Empires (avril 2017)
  • Archéologie - Exposition universelle (mai 2019)

MondesModifier

Dans la version en langue française, les joueurs peuvent choisir de s’inscrire sur 20 mondes (serveurs) différents, affublés de noms à consonances vaguement nordiques : Arvahall, Brisgard, Cirgard, Dinegu, East-Nagach, Fel Dranghyr, Greifental, Houndsmoor, Jaims, Korch, Langendorn, Mount Killmore, Noarsil, Odhrorvar, Parkog, Qunrir, Rungnir, Sinerania, Tuulech et Uceria (à l'origine du jeu, seuls les six premiers mondes cités existaient, les autres ayant été rajoutés au fil du temps devant le succès du jeu et le nombre croissant de joueurs).

Paiement par les joueursModifier

Comme beaucoup de jeux InnoGames, le jeu est dans son ensemble théoriquement gratuit pour les joueurs. Cependant, ils ont la possibilité d'acheter de la monnaie du jeu, des diamants, en échange de paiement par débit de carte bancaire (paiement en ligne). Les diamants peuvent être utilisés pour acquérir des territoires, construire des bâtiments, obtenir des ressources supplémentaires, acheter des plans pour les grands monuments, etc.

Cette possibilité d'acheter des diamants (monnaie Premium du jeu) a été critiquée par la communauté des joueurs. InnoGames n'a tout de même pas changé cette fonction même si le jeu reste sur une base théorique du modèle Freemium.

NominationsModifier

  • 2012 : nomination pour le European Games Award dans la catégorie du meilleur jeu européen par navigateur.
  • 2012 : nomination pour le Prix allemand d'éditeur pour le développement d'un jeu dans la catégorie du meilleur graphisme de jeu et du meilleur jeu par navigateur.
  • 2013 : nomination pour le Prix allemand d'éditeur dans la catégorie du meilleur jeu par navigateur.
  • 2013 : gagnant des MMO Awards dans la catégorie du meilleur jeu MMO de stratégie par navigation.
  • 2015 : meilleur jeux de l'année sur Google Play.

LanguesModifier

Le jeu est jouable sur les serveurs français, allemands, anglais, néerlandais, italiens, russes, roumains, grecs, polonais, espagnols, portugais, brésiliens, tchèques, américains, hongrois, suédois, slovaques, turcs, danois, norvégiens, argentins, mexicains, finlandais et thaïlandais[4].

RéférencesModifier